Alfred Gratien

Adresse

30 rue Maurice Cerveaux
51200 Épernay

Contact

+33 3 26 54 38 20

Catégories


Présentation

C'est en 1867 qu'Alfred Gratien, déjà fondateur de Gratien & Meyer en 1864 à Saumur, a créé cette maison à Épernay. En 2000, celle-ci passe aux mains de Henkell & C°, groupe allemand producteur de sekt (vin mousseux germanique). Ces champagnes ont toujours frappé par leur style distinctif grâce à un vrai parti pris : une part importante de pinot meunier pour le brut, une fermentation en fûts et l'absence de fermentation malolactique afin de renforcer la capacité de vieillissement. Effectivement, ces champagnes gastronomiques ont besoin d'une longue garde pour se révéler. Depuis 2009, le chef de cave est Nicolas Jaeger, personnage sympathique et méthodique.
Publicité

Les champagnes

Blanc de Blancs

Millésime 2015
Coup de coeur false
Nouveau false
Primeur false
Étiquette reçue false

Brut Nature

Coup de coeur false
Nouveau false
Primeur false
Étiquette reçue false

17 / 20
Cuvée Paradis Rosé

Millésime 2007
L'avis de Gault&Millau
Derrière sa robe légèrement évoluée de couleur claire, Paradis 2007 montre un nez complexe sur l’orange confite et les fruits rouges macérés. En bouche, la promesse est tenue et le champagne est fidèle à l’esprit Alfred-Gratien : à la fois ouvert et gourmand, mais avec cette finesse et cette retenue propres aux grands vins. Superbe aujourd’hui sur un dessert à base d’oranges, mandarines et kumquats.

17.5 / 20
Millésimé

Millésime 2007
L'avis de Gault&Millau
Ce Millésime 2007 restitue les qualités intrinsèques de son année de naissance : un vin charnu, généreux, voire sensuel ! Cette cuvée est pure, fraîche, tendue, portée par la salinité. La robe d’un or intense annonce la maturité de la cuvée. Le nez est riche, profond, complexe : fruits compotés, agrumes confits, notes de brioche et d’épices douces. L’attaque en bouche est souple, bien structuré, avec une belle vivacité, accompagnée d’une pointe de chaleur qui signe l’année. On retrouve l’aromatique du nez, un peu plus patiné par plus de 10 ans sur lies avant dégorgement. Avec des fruits secs grillés et une touche mielleuse, la longue finale très minérale et harmonieuse révèle l’opulence de cette cuvée, qui se plaira avec une poularde de Bresse à la crème et aux morilles ou un rôti de veau, jus réduit truffé.

17 / 20
Cuvée 565

L'avis de Gault&Millau
Le nez est superbe, à la fois complexe et frais avec des arômes citronnés et de rhubarbe compotée, puis des notes secondaires de pain grillé, de miel et de pâtisseries traduisant l’évolution du vin. En bouche, les saveurs à la fois toastées et fruitées se combinent parfaitement laissant se dessiner cette fine trame, presque tannique, qui en fait un vin de gastronomie à associer à une viande blanche ou plus simplement à une tombée de girolles. Une cuvée très réussie.

17.5 / 20
Millésime

Millésime 2005
L'avis de Gault&Millau
Cette cuvée, composée à 65% de chardonnay, a bénéficié d’un tirage liège, lui procurant une micro-oxygénation au fil des ans. Le nez propose une belle aromatique autour d’une trame épicée et de sous-bois, avec du gras, des notes grillées et toujours cette fraîcheur préservée grâce à l’absence de fermentation malolactique. Superbe longueur en finale pour ce millésime riche que la maison a su ne pas trop doser (6 g par litre). À servir sur une côte de veau aux morilles et à la crème.

17 / 20
Blanc de Blancs

Millésime 2009
L'avis de Gault&Millau
Composé de grands crus de la Côte des Blancs (en majorité des vins issus des villages du Mesnil et de Cramant), ce grand blanc se montre assez généreux dans cette année réputée solaire. Poire juteuse, fruits blancs, agrumes et notes vanillées ouvrent le nez prometteur et enjoué. En bouche, ce champagne se montre a la fois ample et généreux tout en préservant la fraîcheur et la finesse des grands crus. Bel équilibre pour cette bouteille qu’on boira sur cette complexité immédiate.

16.5 / 20
Blanc de Blancs

Millésime 2012
L'avis de Gault&Millau
Ce 2012, à la couleur claire et au nez un peu sur la réserve à l’ouverture, annonce un grand potentiel. Les notes fines de poire juteuse, de zeste d’agrume et de pain blanc laissent place à la noisette grillée et la brioche à l’aération. En bouche, le champagne se montre ample, net et précis à la fois, préservant une fraîcheur juste, jamais déséquilibrée. Ce Blanc de Blancs solaire a su garder finesse et tension. On aura plaisir à l'ouvrir durant de nombreuses années encore, en l’accompagnant d’un ris de veau poêlé.

17 / 20
Cuvée Paradis

Millésime 2013
L'avis de Gault&Millau
La signature de l’effervescence des cuvées de ce domaine se retrouve encore dans cette cuvée : des bulles très, très fines et élégantes. Le premier nez, assez discret, s’ouvre à l’aération sur des zestes d’agrumes et de l’amandin. Avec l’évolution, apparaissent des notes iodées et de fruits exotiques (passion, ananas, citron vert), titillées par des touches briochées. En bouche, le vin livre une certaine suavité et délicatesse, avec une texture originale et onctueuse, s’appuyant sur des notes de fruits blancs acidulés, pomme verte, groseilles fraîches et rhubarbe. L’acidité monte en puissance faisant saliver, mais contrastée par des notes miellées en finale. La minéralité crayeuse vient apporter une touche de plus à la longue finale. Une bouteille encore trop jeune pour être consommée dans l’immédiat. Gardez-la longuement en cave avant de la déboucher !

17.5 / 20
Cuvée Paradis

Millésime 2009
L'avis de Gault&Millau
Comme toujours, cette cuvée comporte une majorité marquée de chardonnay. Dès le nez, « ça cogne » pour reprendre l’expression d’un dégustateur. Il faut comprendre que l’aromatique est belle, puissante et qu’elle se donne particulièrement bien : notes de coing, d’agrumes confits et de poire dominent un ensemble complexe. En bouche, le vin impressionne par son volume, nullement boisé mais ouvert, puissant et équilibré par une finale longue et savoureuse. Bel accord à table avec une pièce de veau.

17 / 20
Millésimé

Millésime 2006
L'avis de Gault&Millau
Chez Gratien, ce 2006 ne sort que maintenant… après plus de 13 ans de cave. La robe, à peine marquée par l’âge, commence à évoluer. Au nez, les notes de grillé, de rhubarbe confite et de tarte au citron se livrent avec finesse. En bouche, la bulle est millimétrée et le vin se montre souple, très ample et savoureux, avant de se resserrer dans une finale nette et longue. Encore un grand millésime, à ouvrir avec une araignée de mer ou un homard poché à la vanille.

15.5 / 20
Brut

L'avis de Gault&Millau
Parfums de miel blond et de céréales toastées, pêche blanche et mandarine apportent une belle complexité au nez. La bouche pleine procure une sensation de fruits frais et croquants, sur une fine effervescence et une belle structure savoureuse qui termine sur des goûts de prune, de lait d’amande et d'avoine, complétés d'une saveur crayeuse. Un champagne classique et gourmand.

Alfred Gratien

Millésime 2008

16.5 / 20
Cuvée Paradis

Millésime 2008
L'avis de Gault&Millau
Nez démonstratif sur des notes de fruits du verger (pêche blanche, pomme mûre) et d’eau-de-vie de fruits pour cette grande cuvée vivifiée et élevée en fût, mais qui ne présente aucune note de bois. Puissant et avec une belle vivacité, ce champagne se livre aujourd’hui sur des saveurs de pomme et de fruits frais et une finale saline qui laisse présager un grand vieillissement.

17 / 20
Millésimé

Millésime 2004
L'avis de Gault&Millau
La maison commercialise toujours ses millésimés très tardivement pour leur laisser le temps de « se faire ». Élaborés sans fermentation malolactique, les vins de la maison demandent en effet plus de temps pour s’arrondir. Ce 2004 en constitue un bel exemple avec son nez sur des notes grillées-toastées à l’ouverture, puis sur les fruits du verger après aération : le temps a fait son œuvre et apporté l’équilibre. Dans la même veine, la bouche renferme un fruit préservé, une fine effervescence et de la droiture. Le pinot noir semble prendre le pas en finale avec des saveurs fruitées.

15 / 20
Rosé

L'avis de Gault&Millau
Comme toutes les cuvées de la maison, ce rosé est vinifié sous bois, ce qui lui procure un équilibre entre fruité et structure. Aux arômes de fruits rouges et d’agrumes répondent une bulle fine et une structure permettant d’envisager de servir ce vin en accompagnement de plats comme du veau mais aussi de l’agneau de pré salé. Un beau rosé de gastronomie.

16.5 / 20
Blanc de Blancs

Millésime 2014
L'avis de Gault&Millau
Le premier nez est peu expressif. À l’aération, les fruits blancs (poire, pomme et pêche) apparaissent et, avec le temps, des arômes toastés et briochés. L’attaque en bouche est souple, très saline, avec un gras séduisant et d’énormes fraîcheurs. Le milieu de bouche démontre une belle structure et consistance. Les côtés vineux et chaleureux de l’année sont parfaitement maîtrisés grâce à ses belles acidités. La finale, pleine de tendres fraîcheurs, offre une longueur saline. Ce vin a un véritable potentiel de vieillissement, gardez-le en cave. Pour l’accompagner, pensez aux oursins.

D'autres bonnes adresses

de Venoge

de Venoge

33 avenue de Champagne, 51200 Épernay

de Castellane

de Castellane

57 rue de Verdun, 51200 Épernay

Pol Roger

Pol Roger

1 rue Winston Churchill, 51200 Épernay

Publicité