Château de la Treyne

L'avis de Gault&Millau

Vingt ans après son titre de Grand de Demain, Stéphane Andrieux n’a rien perdu de ce qui nous avait alors séduits : une qualité technique indéniable au service d’une cuisine qui rend hommage à chaque instant à la cuisine classique et aux plus beaux produits de notre patrimoine culinaire. Dans ce magnifique château perché au-dessus de la Dordogne, dans lequel on s’attend à chaque minute à voir surgir Jean Marais épée à la main et cape flottant au vent, l’ancien élève de Marc Meneau et Didier Clément séduit avec son homard bleu, bisque à la noix de coco, citronnelle et nouilles chinoises au gingembre, son mignon de veau Label Rouge à la chicorée amère, mini-endives braisées et son sablé aux figues, orange et poivre long pour une séquence de haut niveau. Le menu des « Grands Classiques du Château » est sans doute le meilleur choix, à 140 €, le menu-déjeuner à 50 € permettant quant à lui de goûter aux plaisirs châtelains et à la divine terrasse sans se ruiner.

Adresse

D43
46200 Lacave

Contact

+33 5 65 27 60 60

Site web

Facebook Voir la page Facebook

Instagram Voir le compte Instagram

Horaires

Lundi  12:15 - 13:30 / 19:15 - 21:00
Mardi  / 19:15 - 21:00
Mercredi 
Jeudi  / 19:15 - 21:00
Vendredi  / 19:15 - 21:00
Samedi  12:15 - 13:30 / 19:15 - 21:00
Dimanche  12:15 - 13:30 / 19:15 - 21:00

Equipe

  • Stéphane ANDRIEUX,  Chef
  • Marc JEAN,  Chef Patissier

Catégories

WiFi Menu enfants Animaux acceptés Accès handicapés Climatisé Parking privé Classique Romantique

Afficher le plan

Publicité

A la carte

Entrées

Plats de résistance

Desserts

Formules

D'autres bonnes adresses

Le Pont de l'Ouysse
Sélectionné par Gault&Millau Selection
16 / 20

Le Pont de l'Ouysse

D43, 46200 Lacave

L’auberge a bien changé depuis sa création à la fin du XIXe siècle mais elle n’a jamais perdu son âme ni cette immédiate sympathie qui s’en dégage. Le site est magique, au pied du château de Belcastel et en face, ou presque, du vénérable pont de pierre en partie effondré. La cinquième génération de Chambon est aujourd’hui aux commandes, représentée par Stéphane, aux fourneaux, et Mathieu, en salle, qui unissent leurs efforts pour faire de cette table l’une de nos préférées d’un large sud-ouest. Jambonnettes de cuisses de grenouilles meunière, pétales d’ail et mousseline de cressonnette, pomme de ris de veau servie sur un lit d’épinards et sauce crémée aux girolles, millefeuille caramélisé au chocolat et crème légère à la vanille pour une séquence tarifée avec mesure (compter une grosse centaine d’euros pour un repas à la carte). Excellent menu Belcastel, à moins de 100 €, permettant de faire le tour de cette belle cuisine classique à bon compte. Terrasse agréable, cave de bon niveau.

Publicité