Manoir de Lan-Kerellec

4.5/5 2 avis

Site web
Voir les photos
  • +33 2 96 15 00 00
  • Voir le plan Allée Centrale de Lan Kerellec
    22560 Trébeurden
  • De 31 à 94

  • Horaires Fermé. Ouvre à 19:30
    • Lu
    • Ma
    • Me
    • Je
    • Ve
    • Sa
    • Di
    • Fermé
    • Fermé
    • Fermé
    • Fermé
    • 12:30-13:15
    • 12:30-13:15
    • 12:30-13:15
    • 19:30-21:30
    • 19:30-21:30
    • 19:30-21:30
    • 19:30-21:30
    • 19:30-21:30
    • 19:30-21:30
    • 19:30-21:30

Vous avez mangé chez Manoir de Lan-Kerellec ? Partagez votre avis avec nous...

L'avis des gastronautes

4.5 / 5
JPP
mis à jour le 07/03/2017 à 14:23 • posté le 28/10/2015 4.0 / 5

Une seule toque pour Mathieu Kergourlay ? Cela me parait bien sévère pour récompenser une cuisine qui fait preuve d'un savoir-faire bien maîtrisé par ce jeune cuisinier passé par la Vieille Tour et l'Amphitryon et qui est en place depuis mars 2012 et non depuis l'année dernière ! Notre expérience du 22 mai 2015 a été particulièrement concluante avec le menu MLK en 3 plats pour 56 € 00 qui a commencé par un Maki de blé noir et langoustines, lait ribot wasabi et tartare d'algues, suivi d'un Saint-Pierre côtier et goujonnettes au sarrasin, pequillos et groseilles et conclut par un Baba (en réalité un savarin) à la vodka, déclinaison de fraises et basilic. Deux remarques toutefois à formuler. La première concerne le plat choisi par mon épouse sr les conseils de Benjamin, un Homard bleu Breton rôti demi-sel, gnocchis de fenouil et tomates confites, corail de homard et truffe blanche, dont nous avons douté de la présence de ce champignon particulier dans l'assiette, plus certainement de l'arôme. La seconde concerne le tarif plutôt musclé de la coupe de Champagne Taittinger, soit 17 € 00, qui ne figurait sur aucun des documents mis à notre disposition.

Menezare
mis à jour le 07/03/2017 à 14:23 • posté le 04/04/2015 5.0 / 5

Pourquoi ne pas profiter plus souvent de ce merveilleux restaurant ? Un accueil chaleureux, un service irréprochable, des plats succulents... On en sort enchanté, acceptant sans problème la petite différence de prix avec d'innombrables établissements, souvent décevants.Un clin d'oeil à Benjamin, le sympathique et prévenant sommelier.