Site web
Voir les photos

Chef

Jérôme BANSARD
  • +33 2 31 79 26 71
  • Voir le plan Le Bourg
    14430 Beuvron en Auge
  • De 50 à 81

  • Horaires Fermé
    • Lu
    • Ma
    • Me
    • Je
    • Ve
    • Sa
    • Di
    • Fermé
    • Fermé
    • 12:00-13:30
    • 12:00-13:30
    • 12:00-13:30
    • 12:00-13:30
    • 12:00-13:30
    • Fermé
    • Fermé
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00

Vous avez mangé chez Le Pavé d'Auge ? Partagez votre avis avec nous...

L'avis des gastronautes

3.5 / 5
Sylvestre_Serandour
mis à jour le 28/06/2017 à 20:30 • posté le 28/06/2017 3.5 / 5

Le pavé d'Auge, restaurant étoilé, situé dans le village de Beuvron-en-Auge, classé parmi les plus beaux villages de France. Ici le temps semble s'être arrêté dans cette région du Pays d'Auge. Le restaurant installé dans les anciennes halles, a su garder cette authenticité. Après un accueil charmant, Nous choisissons le menu à 68.50 euros. Première surprise, c'est le chef en personne qui prend notre commande, cela est assez rare pour le signaler. Nous prenons un apéritif normand aux épices au fort bon goût, mais premier bémol, le service se veut pressant, quel contraste avec ce lieu si calme. Cet apéritif est accompagné de 3 mises en bouche sans grande prétention, puis une autre mise en bouche en attendant l'entrée, un petit cube de flan de carotte sur une mousseline de petits pois assez bien réussi. Nous craquons ensuite en entrée pour une queue de homard accompagné d'un condiment mandarine et d'une mousseline crustacé. Les goûts sont là, mais le visuel pèche un peu, et ce qui va suivre, malheureusement, ne va que confirmer la pauvreté visuelle des plats. Suit une poularde d'Houssaye aux girolles et morilles, accompagnée d'asperge et d'une sauce au foie gras bien trop classique pour un étoilé. Cependant les produits sont régionaux et de bonne qualité. Pour le dessert, on se laisse tenter par Le classique du pavé d’Auge, peut être trop classique mais très bon, le soufflé chaud au Grand-Marnier, ainsi que le dessert du soir, des pêches rôties accompagnées d'un chou fourré à la glace abricot, mais sans grande surprise. Pour conclure, il semble que le temps se soit aussi arrêté dans la cuisine du chef avec une cuisine à l'ancienne, certes assez bonne dans l'ensemble, mais incapable de rivaliser avec les jeunes chefs étoilés et leur cuisine moderne aux mélanges de saveurs, et aux visuels accrocheurs qui annoncent un moment mémorable. NOTE : 12/20