Site web
Voir les photos

Chef

Mathieu GUIBERT
  • +33 2 40 21 54 72
  • Voir le plan Port de Gravette, 163 boulevard de la Tara
    44770 La Plaine sur Mer
  • De 39 à 155

  • Horaires Fermé Aujourd'hui
    • Lu
    • Ma
    • Me
    • Je
    • Ve
    • Sa
    • Di
    • Fermé
    • Fermé
    • 12:30-14:00
    • 12:30-14:00
    • 12:30-14:00
    • 12:30-14:00
    • 12:30-14:00
    • Fermé
    • Fermé
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00
    • Fermé

Vous avez mangé chez Anne de Bretagne ? Partagez votre avis avec nous...

L'avis des gastronautes

3.9 / 5
DanielC
posté le 28/03/2019 5.0 / 5

C'est avec plaisir que nous sommes retournés dans ce restaurant, juste avant le départ de Mr et Mme Vételé. Nous connaissons ce restaurant depuis plus de 30 ans et avons suivi son évolution. A cette époque nous passions une quinzaine de jours par an en demi pension. Ma file a dégusté un menu "homard" étonnant de créativité et de justesse. Tout le menu a été parfait. A la fin du repas, nous avons eu le plaisir de discuter avec le chef et son épouse et ils se sont souvenus de la fameuse moquette bleue qu'ils installaient dans les escaliers, de la décoration initiale, avec un aquarium monumental au milieu de la salle. Le repas fut un plaisir, teinté d'émotion de les voir quitter cet établissement qu'ils sont su si bien faire progresser. Je souhaite à leur successeur autant de réussite.

Isabelle G.
posté le 12/05/2017 0.5 / 5

Ma mère a réservé au restaurant Anne de Bretagne pour fêter les 30 ans de ma soeur. Nous sommes arrivés en famille, à cinq, et avons fait connaître notre identité. La dame de l'accueil n'a alors pas trouvé notre réservation. Elle s'est absentée et est revenue quelques minutes après pour nous indiquer que nous nous étions trompés de jour pour les réservations, qu'elle avait une réservation à notre nom pour la semaine suivante et qu'elle ne pouvait pas nous recevoir car le restaurant était complet... Au lieu de nous présenter ses excuses, de reconnaître que la réception du restaurant avait commis une erreur, elle nous a tout simplement mis à la porte. Sans même essayer d'appeler d'autres restaurants des environs pour nous trouver une table. A 13h, ils étaient évidemment tous complets et nous avons été contraints de fêter l'anniversaire de ma soeur dans un bistro reculé. Cet accueil est totalement inacceptable provenant d'un restaurant de ce standing. A n'en pas douter, les deux étoiles Michelin ont été usurpées.

jackie
mis à jour le 07/03/2017 à 14:23 • posté le 26/09/2016 4.0 / 5

Dîner par une belle soirée de fin septembre dans cet endroit magique avec un personnel accueillant, jeune et très professionnel On nous fait choisir une pré-entrée et nous partons sur une déclinaison autour de la tomate et une autre autour de l'huitre ( en sorbet, en gelée etc...) Original et savoureux L' assiette de palourdes avec de jeunes poireaux est délicieuse avec un saké du sud Japon L'huitre Gillardeau, foie gras grillé, artichauts et consommé du même légume est divine avec un vin de rhubarbe ( le crillon des Vosges de chez Moine exquis) Une assiette de la mer avec fenouil confit, concombre qui me rappelle un plat magique dégusté au cellar de can roca ( dans son aspect visuel) accompagné d'un riesling raffiné Un Saint Pierre cuit merveilleusement avec cardes en deux services et un jurançon sec Une framboise dans une sphère lait d'amande et une rhubarbe myrtille pour Madame avec un vin de fleur de sureau de toute beauté Dommage que les deux desserts soient accompagnés du même sablé, certes de couleur différente... L'influence de l'arrivée de Mathieu Guibert est certaine et nous retenons une cuisine d'un extrême précision dans le choix des produits et le travail de cuisinier Il n'y a pas de superflu mais des plats référence d'une sobriété totale et d'un goût net Le sommelier est de bon conseil et n'hésite pas à nous faire découvrir des accords originaux et qui collent parfaitement aux plats et il prend soin d'expliquer ses choix et ses vins ( mention spéciale pour lui) J' ai peut être regretté une absence de fantaisie et de folie à la Gilles Goujon, dans une cuisine qui demeure d'un haut niveau

J-Krak
mis à jour le 07/03/2017 à 14:23 • posté le 31/10/2014 4.5 / 5

La jeune réceptionniste de l'hôtel nous indique que la salle de restaurant n'est pas encore tout à fait prête et nous invite à prendre un apéritif au bord de la piscine. Nous tombons littéralement sur le chef des lieux et des cuisines, Philippe Vétélé, un quinquagénaire blond ayant des faux airs de Mathieu Amalric vieillissant. Nous le saluons, lui faisant part du plaisir d'être arrivé jusque ici pour déguster sa cuisine marine et iodée dont j'ai lu tant de bien dans les écrits de Gilles Pudlowski notamment. On nous installe sur une table de bois gris quadrillé. On indique au sommelier notre souhait de déguster un vin local de caractère, notre choix se porte sur un Muscadet de la ville de Gorges laissant le choix de l'année à la sommelière de la maison, ce sera un Gorgeois millésime 1997 de chez Damien Rineau 'Rivers'. Habituellement, le muscadet est un vin âpre et acide qui égorge ma gorge mais je dois dire que ce Gorges dégorge un tout autre sentiment. Plénitude au bord de la piscine azur ou un jeune couple se prélasse. Nous savourons ce premier verre. Le chef est aux petits soins, vient lui-même prendre notre commande, ce sera le menu intemporel mer. Sa femme Michèle, sommelière des lieux, nous rejoint peu de temps après pour nous aider à choisir le second vin pour plus tard. Je lui demande de rester dans la région et de nous soumettre une curiosité, quelque chose d'atypique, de singulier, bref de nous surprendre.En guise de pré-entrée, je me laisse forcément tenter par les huitres en quatre saisons, spécialité de la maison, soit quatre ramequins distincts proposant chacun une huitre en température différente à déguster dans un ordre précis. Etonnant sorbet à l'huitre ou chaude au curry, une belle palette qui pourrait permettre aux plus réticents de découvrir cette bestiole sous un angle nouveau. Mon collègue décidera cependant de se laisser glisser sur la déclinaison de sardines, vraiment très gouteuse sur les trois formes proposées.Nous passons à table à l'intérieur. Le chef nous a réservé une table face à l'océan, baie vitrée grande ouverte avec les parfums qui vont avec. En deuxième mise en bouche, on nous propose un extrait du menu 'Ode à l'iode' que nous n'avons pas choisi pour préserver mon ami Stéphane de ses réticences conchylicoles. Cette première assiette met en avant la palourde brute, assortie de quelques blancs de poireaux et d'une surprenante quenelle de vinaigrette en sorbet. Simplicité, l'iode est bien là, j'adore, mon ami un peu moins, il serre les fesses mais avale ses trois mollusques, ses palourdes ô combien légères... :)On nous sert alors le second vin *oui, la première bouteille est passée vite*. Un vin de table, Les Vieilles Vignes des Blanderies 2006 de Mark Angeli, un paysan solidaire à Thouarcé, en Maine et Loire ou en Anjou si vous préférez. Un vin étonnant, à la fois minéral, à la fois oxydé, à la fois fruité et riche. Un parfum venu d'ailleurs qu'on a du mal à définir et du mal à en parler lorsqu'on vient nous demander notre avis à son sujet. Quelque chose de bizarre, de nouveau, donc parfait car c'est ce que je recherchais.On passe alors à une raviole de langoustine baignant dans un bouillon clair. Le choix est de mettre le parfum de la mer en avant sans intervenir avec trop d'assaisonnement ou d'épices. La pâte à raviole est un peu épaisse, la langoustine agréable, le bouillon sans grand caractère. Pas de grande étincelle ou révélation sur ce plat. Plus séduit par le tourteau qui suivait, juste accompagné d'une émulsion beurrée et d'une feuille craquante. Une fois encore, le crabe a subi le moins de modifications possibles pour nous arriver en bouche en se montrant tel qu'il est vraiment, mais bon, plus trop vivant.Le plat le plus esthétique du jour sera ce faux-semblant de maki, en fait des médaillons de lottes entourés d'encre de seiche grillée et saupoudrés d'une pointe de piment d'Espelette. Le jus d'étrille accompagnant et parfait, savoureux d'onctuosité. Les couleurs de l'assiette sont aussi ravivées de quenelles de crème d'avocats et de petits poivrons longs garnis de quinoa. Le service est attentionné, présent. Monsieur et Madame viennent régulièrement aux renseignements pour savoir comment cela se passe.On nous livre par erreur deux desserts qui ne sont pas les nôtres. Pour patienter, nous nous laissons glisser sur un Calvados 1978 de chez Lemorton. Viennent alors nos deux desserts cubiques autour de la tomate et de la fraise avec plein de surprises à l'intérieur du cube lorsqu'on lui fend le coeur... Frais, léger et fondant à coeur. On termine avec de charmantes mignardises sur la terrasse face à l'Océan : ganache au chocolat tiède, petits sablés recouverts de mousse de fruits, nougats à la pistache, macaron-abricot. Dernière discussion et quelques photos avec le chef devant son établissement. La petite réceptionniste nous raccompagnera à notre car, car là aussi, dans ce petit monde perdu, dans ce petit port entre Bretagne et Vendée, les taxis n'osent plus s'aventurer...Ce que j'ai vraiment apprécié : la sobriété et la mise en avant des produits bruts, la disponibilité du chef qui a l'oeil sur tout et vous guide tout au long du séjour, la gentillesse de Madame dans ses explications vinicoles même si parfois trop alambiquées. Le cadre face à l'océan et le fait de se sentir ailleurs, en apesanteur dans cette maison apaisante et bienveillante...

Aurélie_Counil
mis à jour le 07/03/2017 à 14:23 • posté le 24/07/2014 4.5 / 5

Un très bel établissement où on a la chance de déjeuner avec une vue sur l'océan...L'assiette est juste parfaite, on démarre sur l’huître en 4 température assez impressionnant ! puis l'on continue sur un menu iodé assez magique avec des accord mets et vins juste au top !!!!

mis à jour le 07/03/2017 à 14:23 • posté le 24/06/2014 4.5 / 5

Lieu magique! Expérience iodée de haut niveau et accords avec les vins remarquables.On m'a proposé ds vins parfaits avec les plats de poissons ou de coquillages.Une vue magnifique face à la mer!Le personnel est adorable et discret, bravo!!!

Bryan_Body
mis à jour le 07/03/2017 à 14:23 • posté le 16/06/2014 4.5 / 5

L'endroit est plutôt exceptionnel, avec sa terrasse face à l'ocean. Les poissons et fruits de mers sont magnifiquement travaillés et sublimés (amuse-bouche à base d'oursin ou d'étrilles, turbot sauvage, pouce-pied...), les desserts valent également le détour comme le concentré de mangue fraîche, minestrone de granny smith. La carte des vins est riche, avec une très belle sélection de la région, mais aussi des surprises à découvrir. Michèle Vettelé aux commandes de la cave, saura vous conseiller les meilleurs accords mets et vins. Assurément une des plus belles tables du pays nantais.