19/20
 

4.0/5 3 avis

Site web
Voir les photos

Chef

Pascal BARBOT
  • +33 1 40 50 84 40
  • Voir le plan 4 rue Beethoven
    75016 Paris 16
  • Passy
  • De 95 à 250

  • Horaires Fermé Aujourd'hui
    • Lu
    • Ma
    • Me
    • Je
    • Ve
    • Sa
    • Di
    • Fermé
    • 12:15-13:30
    • 12:15-13:30
    • 12:15-13:30
    • 12:15-13:30
    • Fermé
    • Fermé
    • Fermé
    • 20:15-21:00
    • 20:15-21:00
    • 20:15-21:00
    • 20:15-21:00
    • Fermé
    • Fermé

Vous avez mangé chez L'Astrance ? Partagez votre avis avec nous...

L'avis des gastronautes

4.0 / 5
BEnVal
posté le 04/06/2018 2.0 / 5

Nous sommes allés manger à l’Astrance avec ma femme et nous en avions envie depuis très longtemps, La déception fut à la hauteur de l’attente, immense. Commençons quand même par le point positif: le service était très bien. Par contre le menu, pour 250€ par personne je l’ai en travers de la gorge. Pas d’amuse bouche avec le champagne... Tartelette à la crème de persil très bonne en mise en bouche Millefeuille foie gras champignon de Paris très bon Crevettes du Mozambique au Satay...rien de génial, c’était bon mais le satay recouvrait un peu tout. Saint Pierre, beurre blanc soja (portion ridicule mais sauce bonne) Poulet du bourbonnais sauce aigre douce ( du poulet dans un menu à 250€?) Une sauce qui prend le dessus sur tout comme la crevette satay. Canard de challans, portion très limite encore ( 1 magret pour 5 portions?), condiment très bon mais très puissant, encore. Pas de plateau de fromage ni d’assiette de fromages... Nous sommes sortis fumer avec l’accord du responsable, nous sommes revenus nos voisins avaient une assiette sur table que nous n’avons jamais eue...merci Tartelette à la rhubarbe... Mignardises ( Madeleine miel de châtaignier, lait de poule, assiette de fruits bruts). Repas qui restera graver dans nos mémoires mais pas pour de bonnes raisons, aucun produit exceptionnel, aucun accord exceptionnel, aucun visuel sur les assiettes, cadre pas très moderne. J’aurais Personne ne nous demande si repas se déroule bien... Soi disant menu «  à l’ardoise » mais en lisant les commentaires beaucoup de plats reviennent... Nous ne le recommandons vraiment vraiment pas

Nawal
mis à jour le 07/03/2017 à 14:23 • posté le 11/03/2015 5.0 / 5

D'emblée soufflée par des saveurs extraordinaires de sous-bois, puis scotchée comme jamais avant par le premier plat Iodé (Huître tiède, Saint-Jacques ET Moelle) ... Avoir l'envie dès le tout tout premier plat de déjà revenir à L'Astrance. Goûter les vins pendant toutes ces heures passées trop vite. Complètement, lâcher prise pour son plus grand Bonheur. Commettre 4 malheureuses photos (pas contractuelles), dédaigner pour la première fois son carnet ET savourer en très belle compagnie qui plus est, savourer tous les sens en émoi, en éveil, tous les sens excités, Le coeur et L'âme Fleuris pour longtemps ! L'Astrance 10 Mars 2015. Paris.

JPP
mis à jour le 07/03/2017 à 14:23 • posté le 24/10/2014 5.0 / 5

Si le côté ampoulé des 'grands restaurants' de palace parisiens vous 'irrite', l'Astrance est le restaurant qui vous convient. Ici en effet pas de chichis, le service est décontracté mais classieux et Christophe Rohat et Alexandre Jean font tout pour vous mettre à l'aise, parfois avec un brin d'humour, et vous placer dans les meilleures conditions pour apprécier comme il convient la merveilleuse cuisine conçue et exécuté par Pascal Barbot.Retour à l'Astrance avec un couple d'amis fines gueules' et toujours autant de plaisir à découvrir les plats surprises du menu à 230 € 00 en 8 opus (si j'ai bien compté), qu'il convient naturellement de compléter par son accompagnement vineux concocté par le malicieux et talentueux Alexandre Jean ! Ce 24 mars 2015, j'ai notamment découvert la 'Légine', un poisson rare des mers australes qui arrive congelé et que Pascal Barbot ose mettre à sa carte. Cerise sur le gâteau, dans quel 5 toques on baisse le niveau de la lumière pour vous souhaiter un 'Joyeux anniversaire' avec la complicité vocale des tables alentours. ? A l'Astrance bien sûr ...

L'Astrance