Yacht Club

2.0/5 1 avis

Site web
Voir les photos
  • +33 4 67 56 99 45
  • Voir le plan La Capitainerie
    34280 La Grande Motte
  • De 15 à 40

  • Horaires Fermé
    • Lu
    • Ma
    • Me
    • Je
    • Ve
    • Sa
    • Di
    • 12:00-15:00
    • 12:00-15:00
    • 12:00-15:00
    • 12:00-15:00
    • 12:00-15:00
    • 12:00-15:00
    • 12:00-15:00
    • 19:00-22:30
    • 19:00-22:30
    • 19:00-22:30
    • 19:00-22:30
    • 19:00-23:00
    • 19:00-23:00
    • 19:00-22:30

Vous avez mangé chez Yacht Club ? Partagez votre avis avec nous...

L'avis des gastronautes

2.0 / 5
serge.l
posté le 28/06/2019 2.0 / 5

la grande motte Pour la fête des pères mon épouse m’a invité au restaurant le YACHT CLUB. Notre choix a été déterminé en grande partie par le fait qu’à l’entrée du restaurant nous avons vu les deux macarons jaunes GAULT & MILLAU de 2018 et 2019. Aujourd’hui avant de décider de vous faire le récit du très mauvais repas de ce soir-là, j’ai consulté votre site GAULT&MILLAU et j’ai vu que depuis 2016 vous aviez interrompu votre cotation pour ce restaurant, donc je ne m’explique pas que l’on face référence à vos guides 2018 -2019. Le repas. Deux coupes de champagnes , une bouteille de picpoul : RAS. En entrée mon épouse a pris du saumon mariné accompagne de toasts ,rassis gras et froids, inacceptables. J’ai choisi le poulpe grillé sur une salade de pommes de terre qui se sont avérées quasiment pas cuites, le tout sortant d’un après midi de frigo.
Le chef a envoyé ses excuses par l’intermédiaire de la serveuse. Pour le turbot de 1kg4 c’est la Bérézina. C’est un poisson qui avait trop séjourné dans la glace et qui y avait même pris un mauvais goût; je n’irai pas plus loin, la seule chose que je regrette c’est de ne pas avoir invité le chef pour qu’il profite autant que nous et j’aurais pu lui suggérer pour la sauce un beurre safrané, ou un beurre blanc en lieu et place de son petit ramequin de sauce indéfinissable ; nous n’avons pas touché aux légumes.
Nous avons renoncé au dessert réglé l’addition, nous sommes rentrés au Mercure un peu pompette en repensant aux bons moments que nous avons pu passer chez ALEXANDRE avant qu’il ne ferme.