Site web
Voir les photos

Chef

Sébastien Gravé
  • +33 1 45 51 88 38
  • Voir le plan 4 rue de l'Exposition
    75007 Paris 7
  • Ecole-Militaire
  • De 23 à 65

  • Horaires Fermé
    • Lu
    • Ma
    • Me
    • Je
    • Ve
    • Sa
    • Di
    • 12:00-14:30
    • 12:00-14:30
    • 12:00-14:30
    • 12:00-14:30
    • 12:00-14:30
    • 12:00-14:30
    • 12:00-14:30
    • 19:30-22:30
    • 19:30-22:30
    • 19:30-22:30
    • 19:30-22:30
    • 19:30-22:30
    • 19:30-22:30
    • 19:30-22:30

Vous avez mangé chez Pottoka ? Partagez votre avis avec nous...

L'avis des gastronautes

3.0 / 5
marc-cessot
posté le 30/06/2019 2.0 / 5

J.ai dîné au potoka à 19h30. J’ai été très déçu. Je n’ai pas aimé cette disposition en couloir, on a l’impression d’etre comme des animaux face à une mangeoire. J’ai pris un assortiment de cochonnailles certes pas mal mais que des saucissons, pas un jambon( pour un restaurant basque) ensuite ris de veau trop cuits sur lit de pâtes ( moyen) et surtout sauce bcp trop salée à la limite du mangeable. Puis clafoutis d.un demi centimètre d’epaisseur et sec. Et comble on m’apporte l’addition ( sans que je l’aie demandée du style: il y a un deuxiéme service, il va falloir dégager. Pour 100 € par personne , on peut rêver vraiment mieux. Je pense que ce restaurant est largement sur évalué. Cordialement. Marc Cessot

Martin Lemaire
mis à jour le 07/03/2017 à 14:23 • posté le 02/02/2015 4.0 / 5

Dans ce coin du 7ème où il fait bon aller au restaurant, ce néobistrot basque est quelque peu en retrait de ses confrères de la rue Saint-Dom'.En entrée, un gaspacho de tomates, avocat, sorbet basilic et croustillant de pied de porc. Un peu foutraque mais diablement bon, jouant sur les textures craquant-fondant et chaud-froid très intéressantes. Ensuite, un pavé de maigre, chipirons, mousseline de brocolis et vierge de noisette. Outre la superbe présentation, c'est un plat risqué (association chipirons-maigre) mais qui donne à l'arrivée une sensation d'avoir explorer ce que la mer pouvait nous donner de mieux. En dessert, le gâteau basque est inévitable et tant mieux car c'est un délice.L'esprit basque des compositions de Pottoka est palpable mais Sébastien Gravé a embourgeoisé et « bistronomisé » le tout, pour donner au final un aspect plus créatif à cette cuisine de tradition.Le décor n'est pas l'atout majeur du restaurant, pas désagréable mais on sent que l'on vient ici pour se régaler, et c'est tout. C'est déjà pas mal.