Site web
Voir les photos

Chef

Olivier BEURNÉ
  • +33 2 97 83 34 04
  • Voir le plan 127 rue du Colonel Müller
    56100 Lorient
  • De 29 à 99

  • Horaires Ouvert. Ferme dans moins de 00:30
    • Lu
    • Ma
    • Me
    • Je
    • Ve
    • Sa
    • Di
    • 12:15-13:30
    • 12:15-13:30
    • 12:15-13:30
    • 12:15-13:30
    • 12:15-13:30
    • 12:15-13:30
    • Fermé
    • 19:45-21:00
    • 19:45-21:00
    • 19:45-21:00
    • 19:45-21:00
    • 19:45-21:00
    • 19:45-21:00
    • Fermé

Vous avez mangé chez L'Amphitryon ? Partagez votre avis avec nous...

L'avis des gastronautes

5.0 / 5
JPP
mis à jour le 07/11/2017 à 15:54 • posté le 06/11/2017 5.0 / 5

Mon dernier repas à l'Amphitryon, version Jean-Paul Abadie, s'est effectué le 7 septembre 2017, et ce fut comme toujours depuis la découverte de ce restaurant, en 2001 ... grâce à G&M, un festival papillaire. Le prochain sera élaboré par la nouvelle équipe en place, Anthony Rauld (avec un d et non un t !!!), bien sûr, et le nouveau chef étoilé, Olivier Beurné, le chef du château de Locguénolé, Prise en mains de la nouvelle équipe le 11 décembre 2017.

JPP
mis à jour le 07/11/2017 à 15:52 • posté le 29/12/2015 5.0 / 5

Cela fait bientôt 14 ans que j'ai découvert cet Amphitryon grâce à GaultMillau, qui à l'époque venait de le gratifier d'un 18/20. Ce discret bunker entouré de couleurs urbaines et criardes d'un centre commercial, comme il l'appelait, m'a tout de suite séduit, que ce soit par la cuisine de Jean-Paul Abadie, que par la qualité de l'accueil de son épouse Véronique. Malgré sa disparition en mars 2012, Jean-Paul Abadie maintient toujours très haute la flamme de son Amphitryon, avec la complicité vineuse d'Anthony Rauld (avec un d à la fin et non un t !), le discret et efficace sommelier de la maison. Mon dernier déjeuner du 13 novembre 2015 effectué au travers de l'étonnant menu 'Précis d'Amphi' à 50 € 00 en 5 services a été une nouvelle source de béatitudes papillaires avec une mention particulière aux Saint-Jacques et truffe uncinatum en club sandwich, à la Tourte de perdreau de chasse et au Cube de Madirofolo et estragon, sorbet aux herbes, le tout complété par les merveilleux accords mets/vins dégoupillés par Anthony.