Domaine des Hauts-de-Loire

14.5/20
 

5.0/5 4 avis

Site web
Voir les photos

Chef

Rémy GIRAUD
  • +33 2 54 20 72 57
  • Voir le plan 79 rue Gilbert Navard
    41150 Onzain
  • Gare-SNCF-à-Onzain
  • De 85 à 165

  • Horaires Fermé
    • Lu
    • Ma
    • Me
    • Je
    • Ve
    • Sa
    • Di
    • Fermé
    • Fermé
    • Fermé
    • Fermé
    • 12:00-13:45
    • 12:00-13:45
    • 12:00-13:45
    • Fermé
    • Fermé
    • Fermé
    • 19:00-21:30
    • 19:00-21:30
    • 19:00-21:30
    • 19:00-21:30

Vous avez mangé chez Domaine des Hauts-de-Loire ? Partagez votre avis avec nous...

L'avis des gastronautes

5.0 / 5
JPP
mis à jour le 12/10/2019 à 16:48 • posté le 12/10/2019 5.0 / 5

Après mon déjeuner du 19 juillet 2019 explorant les propositions du menu "Nature" à 85 € 00 à savoir : Quatre amuse-bouche : Silure fumé, pastèque et citron vert - Royale de champignons et épinards - Coulis de melon à l'orgeat et framboises - Coulis de concombre, crème végétale et cacahuète - Patience : Courge jaune et fenouil, sorbet harissa et graines de coriandre - Entrée : Carpaccio de melonnette jaspée de Vendée (variété de courge coureuse dont la chair orange est épaisse, très sucrée et d'excellente qualité gustative) truffé, celtuce (laitue sous forme de tige), haricots verts 'fin gourmet" et petits pois, crème végétale à peine fumée et huile de cosses (de petits pois) à la noisette - Seconde entrée : Collection de tomates, gel d’eau de tomate au pélargonium "Attar of roses", purée de cassis, evergreen en sorbet parfumé à l’écorce de citron vert - Intermède offert : Panna cotta de poivrons grillés feuilles de framboise et glace à l’oseille - Plat : La carotte nouvelle, en croûte feuilletée à la cardamome verte, pâte de citron et oignons nouveaux - Pré-dessert : Petite douceur pomme et cannelle au miel du domaine - Dessert : La framboise, farcie au cassis, sorbet citron au basilic et coulis de framboises confituré - Mignardises ... je me demande, et apparemment je ne suis pas le seul, pourquoi cette table est boudée par le Gault et Millau depuis tant d'années ! C'est à croire que le testeur qui vient ici, si il est venu, et qui doit ensuite mettre le cap sur La Caillère, n'a pas les papilles nécessaires pour exercer son métier ! Mettre des toques avec une grille, surtout quand on note au demi-point, relève du ridicule le plus total et en arrive à ce résultat désastreux d'attribuer 14,5/20 aux Hauts de Loire et 2 toques alors que cette table mérite amplement 17/20 et 4 toques. Mais Gault et Millau a un cuisinier fétiche dans ce département, issu de l'écurie Bocuse, qui inonde les médias de ses différentes interventions en tout genre. Et c'est vrai que Rémy Giraud est beaucoup plus discret, lui !

stephane-druy
mis à jour le 18/03/2019 à 12:31 • posté le 18/03/2019 5.0 / 5

Chaque repas dans ce lieu est un véritable plaisir, tout est fait pour nous satisfaire. Les plats sont parfaitement exécutés comme l'anguille, les desserts toujours somptueux et le personnel très attentionné sans que le service soit coincé. Le sommelier connait très bien sa cave. C'est donc une excellente table qui mériterait ses 4 toques et un 17/20, pouvez-vous messieurs les inspecteurs y retourner pour le constater ? Votre constat n'a pas bougé d'un iota depuis des lustres alors que Monsieur Giraud et son équipe tiennent avec brio ce domaine depuis des années.

Yoann 83
posté le 12/08/2018 5.0 / 5

Nous avons eu l'occasion de dîner au domaine des Hauts-de-Loire durant l'été 2017. La faible note Gault&Millau pour un établissement doublement étoilé m'avait fait hésiter à réserver. Quelle erreur cela aurait été ! Nous avons découvert une cuisine de grande qualité servie dans un cadre charmant par une équipe professionnelle. Bravo monsieur Giraud.

JPP
mis à jour le 06/11/2017 à 12:43 • posté le 29/10/2014 5.0 / 5

Ma dernière expérience culinaire dans cet établissement remonte au 26 novembre 2016, et avec toutes celles antérieures, permettez-moi de toujours douter des capacités des inspecteurs de votre guide. 2 Toques et 14,5/20 seulement ? Mais de qui vous moquez-vous ! Quand on voit le travail dans l'assiette et le résultat gustatif, on ne peut que rester sceptique sur cet injuste classement ! Un minimum de 3 toques serait une juste récompense pour le chef Rémy Giraud qui depuis 1988 officie ici avec brio et talent. Et pourquoi pas 4 toques !