Auberge de la Caillère

13/20
 

4.5/5 2 avis

Site web
Voir les photos

Chef

Eric RIALLAND
  • +33 2 54 44 03 08
  • Voir le plan 36 rte des Montils
    41120 Candé sur Beuvron
  • De 35 à 65

  • Horaires Fermé. Ouvre à 19:30
    • Lu
    • Ma
    • Me
    • Je
    • Ve
    • Sa
    • Di
    • 12:30-14:00
    • Fermé
    • Fermé
    • 12:30-14:00
    • 12:30-14:00
    • 12:30-14:00
    • 12:30-14:00
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00
    • 19:30-21:00

Vous avez mangé chez Auberge de la Caillère ? Partagez votre avis avec nous...

L'avis des gastronautes

4.5 / 5
JPP
mis à jour le 07/03/2017 à 14:23 • posté le 27/09/2016 4.5 / 5

Nouvelle escale à La Caillère le 22 mai 2016 et toujours autant de plaisirs à venir s'attabler ici pour goûter la cuisine raffinée et savoureuse d'Eric Rialland des amuse-bouche aux mignardises. Je ne comprends donc toujours pas ce qui conduit le Gault et Millau a attribuer 2 toques et 13/20 à une prestation qui mériterait largement 3 toques et 15/20 ! Seule ombre à ce tableau idyllique, celle de l'augmentation des tarifs. Exit le Menu du Marché en 3 plats à 23 € 00. Comme vous le soulignez, les hostilités gourmandes débutent maintenant par le Menu de l'Instant en 3 plats (imposés) pour 35 € 00. Le "Saveur" à 44 € 00 est désormais remplacé par L'Intuition à 52 € 00. L'Expression à 54 € 00 est passé à 65 € 00 et prend le nom de Plaisir. Avec 1 plat en plus, il passe à 75 € 00 et prend la succession du Menu Dégustation qui était à 64 € 00.

JPP
mis à jour le 07/03/2017 à 14:23 • posté le 29/12/2015 4.5 / 5

Si mon dernier déjeuner m'avait laissé quelques regrets, ce n'est pas le cas de celui du 19 décembre 2015. Tout, des amuse-bouche (Émulsion de foie gras et escargot à la royale, une Terrine de pigeon et foie gras, un Dôme de volaille, sauce ?, un Biscuit parmesan et tartare de bœuf, et un Maki d'avocat et effiloché de king crabe royal) aux mignardises (Bavaroise de fruits rouges et biscuit à la noix, Truffe chocolat/noix de coco, Opéra chocolat et mangue, et Pomme confite au caramel, émulsion caramel/beurre salé) a été parfait et s'est montré à la hauteur des 2 toques, avec même plusieurs plats qui frisent la troisième comme ces Langoustines XXL rôties au poivre de Jamaïque, choux fleur, langue de cochon fumé et sarrazin grillé ou encore ce Lièvre à la royale présenté judicieusement en 2 façons, voir côté dessert avec le superbe Soufflé chaud à la bergamote, sorbet citron de Menton. Et si vous manifestez un intérêt particulier pour le service au guéridon, l'épisode visuel des Crêpes façon Suzette flambées au Grand Marnier devant vous, glace vanille Bourbon, vous permettra de découvrir toute la maîtrise manifestée par Aurélie Rialland dans cet exercice. Côté cave, l'arrivée d'un sommelier, Bastien Altmeyer, consolide la valeur de la prestation fournie. Ma seule critique concernera le prix des vins au verre qui manifeste un trop gros écart avec le prix à la bouteille.A l'attention de Gault & Millau : Au fait pourquoi reprochez-vous à ce jeune chef d'utiliser le foie gras et le homard alors que vous n'en soufflez mot pour d'autres grands chefs comme Alleno, Dutournier ... et Bocuse !

Auberge de la Caillère