Vers un millésime exceptionnel en Champagne

18/09/2018

Les vendanges terminées un point sur les vendanges en Champagne s’impose.

Publicité

C’est un millésime inattendu. Un  hiver pluvieux, une météo particulièrement capricieuse, un printemps où les attaques de mildiou, ce champignon qui contamine les feuilles et diminue les rendements, furent virulentes puis des températures élevées qui laissaient présager une certaine précocité peu ambitieuse en Champagne : « les vendanges d’aout ce n’est pas un bon signe chez nous » affirme Gilles Descôtes, le chef de cave de la Maison Bollinger. « Mais cette fois-ci, c’est superbe », ajoute-t-il « en 26 vendanges, je n’ai jamais connu cela ». 

 

Un constat que partage Claude Giraud, à la tête de la Maison Henri Giraud. « En 46 ans, je n’ai jamais connu cela ». Diable, une surenchère qualitative ! 

 

Mais que n’ont-ils connu ? Une maturité aussi aboutie si rapidement dans la saison (fin aout pour la plupart des terroirs champenois) et une qualité, notamment sur le cépage pinot noir, extraordinaire. « Nous avons une quantité confortable, des degrés élevés et sur le vignoble maison des raisins à 11% vol qui se conjuguent avec un état sanitaire parfait ». Pour Claude Giraud, l’exceptionnel se situe dans les matières des vins à venir : « 2018 est un millésime avec de belles matières » affirme-t-il joyeusement et plein d’espoir. 

 

Des matières importantes, de beaux degrés, des maturités parfaitement abouties, bref le millésime 2018 en Champagne risque fort d’être l’un des plus aboutis de ces 20 dernières années. 

 

Mais stylistiquement à quoi va-t-il ressembler ? S’il est trop tôt pour juger des premiers jus en cours de fermentation, nos deux experts nous apportent un début de réflexion. « J’ai en tête 1996 dans l’exceptionnel » explique Claude Giraud, « avec des acidités très élevées même si à l’époque nous ne sommes pas allés assez loin ». Pour Gilles Descôtes, le constat se veut plus large. « Je dirais une synthèse de différents millésimes; 2003 pour la précocité, 2004 pour la quantité et 2002 pour le profil analytique des raisins (pH, degrés et acidités) ». 

 

 

À vous de choisir ! 

 

 

 

© La Côte aux Enfants - Maison Bollinger