La table de Pâques : Eclats d’intérieur

16/03/2021

C’est aux Cristalleries Saint-Louis que nous avons confié l’inspiration d’une déco de Pâques, pour illuminer la table et accueillir les beaux jours qui s’installent enfin !

Publicité

Invités d’honneur


Crédit photo : Jonas Marguet


Habiller sa table de cristal Saint-Louis, c’est faire entrer l’Histoire chez soi. La Maison est créée en 1586, au cœur de la Lorraine. Deux siècles plus tard, Louis XV lui confère ses lettres de noblesse au sens strict du terme. Dès 1837, Saint-Louis développera ses couleurs et ses premiers lustres. C’est toute la noblesse d’un savoir-faire unique qui se perpétue encore aujourd’hui. Si les outils servent à tailler la matière, l’art véritable réside dans l’œil vif et la dextérité de l’artisan. Rien ne peut égaler le souffle du maître-verrier ou le geste du maître-tailleur qui rendent chaque création unique. Ils réalisent des pièces dont la beauté rare signe une déco de table à l’allure à la fois intemporelle et totalement dans l’air du temps. Les pièces de cristal s’accordent avec les ambiances les plus contemporaines, ajoutant un éclat de beauté aux repas de fêtes et, tout simplement, au quotidien.



Chic, un goûter !


Crédit photo : Jonas Marguet


On improvise une collation au soleil, en famille, pour faire durer le plaisir du déjeuner de Pâques et regrouper toutes les générations autour d’un héritage commun : celui de se retrouver, encore et toujours, partager des moments gourmands entourés de beaux objets. Le cristal se fait joyeux à l’image de ces retrouvailles tellement attendues. Brocs, carafes et verres de l’iconique ligne Tommy (re)donnent des couleurs à la vie et aux intérieurs – avec ce double cristal taillé tour à tour rouge profond, vert tendre, bleu piscine. Les éclats de rire se mêlent aux macarons et aux reflets de la lumière qui dansent sur la table… Tout un art de (savoir) vivre !



Pièces à conviction


Crédit photo : Jonas Marguet


Après les palais royaux, les tables de maharajahs et les banquets impériaux, c’est aujourd’hui au tour des palaces de mettre en scène les créations Saint-Louis. Les voyageurs qui découvrent l’hôtel Royal Evian sont accueillis par les étincelantes pampilles d’un lustre de la Maison, avant-goût d’un séjour doux comme les reflets de la lumière dans le lobby – on en oublierait presque les Alpes. Un bel exemple des prouesses soufflées bouche et taillées main dont Saint-Louis a le secret. The Peninsula Paris réserve quant à lui la plus spectaculaire place de son restaurant l’Oiseau Blanc aux pièces de Saint-Louis – aussi scintillantes que la Tour Eiffel qui se dessine au loin. Les chanceux hôtes de la « Table parfaite » embarquent pour une expérience gastronomique de haut vol, aux côtés des verres en cristal Tommy qui n’attendent plus que la compagnie des champagnes et grands crus de la carte. Qu’importe l’ivresse, pourvu qu’il y ait le flacon…



Crédit photo : Jonas Marguet


La Compagnie des Cristalleries Saint Louis

Pour en savoir plus : https://www.saint-louis.com/


The Peninsula Paris

19 avenue Kléber

75116 Paris

https://www.peninsula.com/en/paris/5-star-luxury-hotel-16th-arrondissement