Relais & Châteaux x Journée Mondiale de l'Océan

07/06/2021

Ce mardi 8 juin 2021 sera la Journée Mondiale de l’Océan des Nations Unies : focus sur un évènement signé Relais & Châteaux.

Publicité

À l’occasion de la quatrième édition de la Journée Mondiale de l’Océan des Nations Unies, les cultivateurs de la mer ont été mis à l’honneur grâce au soutien de plus de 150 chefs de l’association Relais & Châteaux qui préservent le patrimoine des populations vivant sur le littoral avec comme partenaire majeur l’ONG Ethic Ocean (organisation gouvernementale dans la préservation des ressources halieutiques et des écosystèmes marins). 

 

Depuis maintenant 4 ans, plus de 150 chefs de l’association Relais & Château, dont certains sélectionnés par Gault&Millau participent à cet évènement exceptionnel. 

Les coquillages sont l’élément mis à l’honneur lors de cette édition. 

Un focus particulier sera fait sur les bivalves via des activités destinées à l’audience présente ce jour-là comme l’élaboration de menus, cours de cuisine & réalisation de recettes, visites… 

La sensibilisation est également un des maîtres-mots de la campagne à travers la discussion du lien entre les chefs, leurs producteurs et surtout l’océan : source naturelle de richesses incommensurables. 

Un court-métrage a été réalisé avec le chef Relais & Château et quadruplement toqué Mauro Colagreco et sera projeté lors de la conférence de l’évènement, virtuellement mis en place par l’ONU. 


En cette année baptisée « Ode aux coquillages », Gilles Bœuf, président d’Ethic Ocean affirme que « Les bivalves telles que les huîtres sont des organismes filtreurs, ils n’ont pas besoin d’être nourris. Ce sont de véritables gardiens de la mer qui filtrent l’eau en grandissant et qui sont d’excellents indicateurs de l’état de sante de l’écosystème marin ». 


Credit : Chef Sampling Clayoquot Oysters Jeremy 


« L’océan : vie et substance », produit par l’organisation à but non lucratif, Oceanic Global est parfaitement dans le thème de la journée mondiale de l’océan 2021 car il fait un focus sur la source de vie pour l’humanité que les océans représentent. 

Organisée virtuellement par l’ONU, la scène principale de la conférence officielle de cette journée accueillera la première diffusion un court métrage, fruit d’une collaboration entre Relais & Château et Ethic Ocean.  

 

Ce film illustre le partenariat entre Mauro Colagreco, chef du restaurant Mirazur à Menton en France (élu « révélation de l’année » par Gault et Millau en 2006 puis « cuisinier de l’année » en 2009 et a obtenu quatre toques en 2010) et la maison Camargue Coquillages, entreprise familiale produisant huîtres et moules. (https://www.mirazur.fr)

On en retiendra la poésie émanant tout au long de ce film qui retrace la connexion entre le chef, le producteur et l’océan.  


Credit : @Matteo Carassale


L’engagement de Mauro Colagreco pour la préservation de l’environnement lui tient à cœur car il a été le premier restaurant à avoir été certifié « Plastic Free » en 2020.  

Sa promesse envers la planète l’a rendu le représentant parfait de cet évènement car muni de son sens du devoir exacerbé, il n’a pas peur de sortir des sentiers battus et a toujours l’énergie de lutter sans cesse pour agir en faveur de notre planète. 


Credit : RESTAURANT_MIRAZUR_SalleDeNuit_HD


Selon lui : « Il n’y aurait pas de vie sur Terre sans les mers, sans nos océans.  

On dit souvent que le problème réside dans l’alimentation. Je pense plutôt que l’alimentation nous apporte la solution. Il est encore temps de réinventer notre monde. » 

 

Plus de 100 établissements Relais & Châteaux sont situés à proximité d’une étendue d’eau douce ou de mer, ce qui rend indéniablement étroit le lien qui unit ces hôtels à l’environnement. 

 

Pour Olivier Bellin, chef du Relais et Châteaux L’Auberge des Glazicks (https://www.aubergedesglazick.com/fr/) et 4 toques Gault&Millau raconte : « Le point commun entre le producteur Jean-Jacques Cadoret et moi, est depuis très longtemps notre passion pour le travail bien fait. 

Ses huîtres naissent et passent près de trois à quatre ans d’élevage dans la baie de Carantec, leur donnant un gout et une chair unique. La finalité se passe dans la rivière du Belon, ce qui en fait une finition tout en rondeur. Il y a quelques années, cette famille cultivatrice de la mer a sauvé l’huitre plate la fameuse Belon qui allait disparaître de nos plateaux de la mer ». 

 

De son côté, Gérald Passedat, chef du Relais & Château Petit- Nice Passedat (https://www.relaischateaux.com/fr/france/passedat-bouches-du-rhone-marseille) et 4 toques Gault&Millau confie que : « Après des années d’épuisement des ressources, la situation s’améliore grâce notamment aux réserves naturelles qui ont été créés autour de Marseille.  

À mon échelle, je ne mène que des actions de bon sens, comme mes parents avant moi.  

Respecter l’environnement, c’est aussi faire confiance aux pécheurs. Quand les coquillages arrivent, nous avons cette discussion indispensable entre la cuisine et la salle pour que la transmission se fasse avec le client, pour le sensibiliser aux bonnes pratiques, de manière évidente et ludique, sans donner de leçon ». 

 

Cet évènement annuel permet à Relais & Châteaux de continuer à être en adéquation et agir en faveur de ses engagements.  

Relais & Château c’est un approvisionnement en produits de la mer durable et respectueux de l’environnement depuis 2009 comme le rappelle Olivier Roellinger, vice-président.  

Cet engagement se traduit par la signature de la maison de la charte par tous les membres de l’association reconnaissant le rôle majeur que ces acteurs remplissent en faveur de la préservation de l’environnement et la protection des ressources pour qu’elles restent renouvelables. 

La pandémie de COVID- 19 ayant exacerbé les déséquilibres de notre système alimentaire, cette journée est primordiale.