Manger

Pomélo ou pamplemousse ? Un agrume à la croisée des chemins

Pomélo ou pamplemousse ? Il n’est pas toujours aisé de les différencier car dans beaucoup de langues européennes, ces termes peuvent être synonymes, et parfois il n’existe qu’un nom pour les deux. Mais ses vertus détoxifiantes nous incitent à apprendre à connaître ce géant.

Pamplemousse 

Le plus ancien de ces agrumes est le pamplemousse qui a parcouru le voyage de la route de la Soie. Né en Malaisie il y a plus de 2 000 ans avant notre ère, il n’arrive en Europe, par la voie espagnole qu’à partir du XIIe siècle.

Riche en vitamine C, le pamplemousse permettrait à l’organisme de renforcer sa résistance et de stimuler ses capacités physiques et intellectuelles, voire à le détoxifier. Un demi-pamplemousse suffit aux besoins quotidiens d’un enfant et presqu’entièrement à ceux d’un adulte. Les fibres amères de la peau du pamplemousse joueraient un rôle régulateur digestif et de transit intestinal. 

Avec une circonférence allant jusqu’à 25 cm et un poids s’élevant jusqu’à 6 kg. Il détient le record de la famille des agrumes. Dans le commerce, le pamplemousse est cependant supplanté par le pomélo. 


©pixabay


Pomélo 

Les agrumes appartiennent à la famille des fruits les plus multiforme. Ils ont en effet la particularité pour certaines de ses variétés de pouvoir se croiser et donner naissance à de nouvelles formes. Ainsi le pomélo est très probablement un croisement accidentel entre le pamplemousse et l’orange survenu sur les îles des Indes occidentales au cours du XVIIIe siècle. Depuis, le pomélo est cultivé dans tous les pays exportateurs d’agrumes, et plus particulièrement aux États-Unis. Attention, en Israël, la principale variété de pamplemousse exploitée est le Goliath vendue sous le nom de « pomélo ». 


©pixabay


Les goûts et les couleurs… 

La peau et la pulpe du pomélo peuvent varier de jaune clair à rose rouge. En sachant qu’une pulpe jaune est de goût plus âpre et amer que la rouge. On peut le consommer de diverses manières. Nature, à la petite cuillère ou en jus de fruits. Délicieux en confiture, il est le fruit des pâtisseries hivernales. Il accompagne avec autant d’aisance les mets salés ou sucrés dans des salades avocat ou crevettes… auxquelles il ajoute une jolie couleur chaude.


couverture © pixabay