Événement

Paul Langlère, Philippe Ramon et Julien Lépine premiers lauréats de la Dotation Gault&Millau pour les Jeunes Talents 2017

Pour cette première édition de la (déjà) quatrième saison de la Dotation Gault&Millau pour les Jeunes Talents, nos équipes s'arrêtent aux Baux-de-Provence. Portrait des trois premiers lauréats de l'année qui ouvriront leurs établissements en Provence-Alpes-Côtes-d'Azur.

U

ne année, quatre étapes. Gault&Millau va de nouveau sillonner les routes de France pendant un an pour aller récompenser, aider et soutenir des chefs au potentiel grandissant et à la capacité de devenir de vrais entrepreneurs.

À chacune de ces quatre étapes, Gault&Millau réunit pour le déjeuner chez un chef aîné-parrain, 30 jeunes talents qui comptent dans la région et remet une Dotation à trois lauréats. « Le fait d’être lauréat de la Dotation est un gage de professionnalisme qui conforte leur dossier », précise Côme de Chérisey, Directeur général de Gault&Millau. 


Les trois lauréats reçoivent un package en produits et en matériel, adapté aux besoins de chacun qui représente près de 10% de l’investissement du chef. Cette année, douze nouveaux jeunes chefs de cuisine seront ainsi récompensés par la Dotation partout en France. La première escale de l’année 2017 se tient dans la région PACA sous le patronage de Michel Hulin et Jean-André Charial, respectivement chef et propriétaire du restaurant La Cabro d’Or  Zoom sur Paul Langlère, Philippe Ramon et Julien Lépine, premiers lauréats de la Dotation Gault&Millau 2017...

Paul Langlère

« J'avais envie de rentrer à Marseille »

Paul Langlère a été formé dans le giron d’Alain Ducasse, une école aussi exigeante que formatrice. Trois années au Plaza Athénée lui ont apporté le sens de la rigueur et de l’excellence, ses passages chez Julien Dumas (au Lucas Carton ) et au Rech (auprès du grand Jacques Maximin) lui ont permis d’appréhender des cuisines plus instinctives mais toujours aussi rigoureuses.

« Mais j’avais envie de rentrer sur Marseille et l’ouverture de l’Hôtel Dieu a constitué une opportunité idéale » témoigne celui qui a obtenu son CAP dans la cité phocéenne. Paul Langlère espère accueillir ses premiers clients au printemps 2017.

Philippe Ramon

« J'ai deux options en tête »

Philippe Ramon est un jeune chef qui cherche à découvrir toutes les facettes du métier de restaurateur. Après son BEP Cuisine, il a ainsi enchainé par un bac pro, une formation à Ferrandi et enfin par une licence en Sciences de Gestion option Hôtellerie Cuisine. Chef-pâtissier chez Matthieu de Lauzun (Grand de demain en 2014) pendant un an, il alterne désormais entre saisons hivernales dans un hôtel suisse et périodes estivales comme chef à la Terrasse du Mimosa, , à Montpeyroux (34).

Ce passionné de sport et de photographie souhaite désormais ouvrir son propre restaurant. « J’ai deux options en tête » annonce-t-il, « soit tout simplement racheter la Terrasse du Mimosa, soit reprendre le Mimosa, le restaurant de Saint-Guiraud (34) que Bridget et David Pugh ont tenu pendant si longtemps ». Dans l’idéal, cet amoureux de la région aimerait être opérationnel au printemps 2018.

Julien Lépine

« J'aimerais monter en gamme »

Revenu dans la maison familiale en 2014, après un très riche parcours de formation (le Grand Hôtel de Cala Rossa , La Bastide Saint-Antoine , La Réserve de Beaulieu , la Chassagnette période Rabanel) et près de 8 années comme sous-chef de Philippe Da Silva aux Gorges de Pennafort , Julien Lépine fait le constat que son Auberge du Teillon , installée dans un hameau à quelques kilomètres du village de Castillane (34), a un potentiel de développement limité malgré le joli 14/20 que nous lui attribuons. 

Julien est donc à la recherche d’un nouveau local pour y déménager son fonds de commerce et y créer un restaurant plus à son image, contemporain, convivial, avec dans l’idéal une cuisine ouverte sur la salle. Il souhaite également développer une activité traiteur (avec pourquoi pas une boutique) et offrir quelques chambres de bon confort. « Aujourd’hui, » nous explique-t-il, « mon établissement propose 8 chambres classées 2 étoiles. Dans mon futur établissement, j’aimerais monter en gamme tout en diminuant le nombre de chambres disponibles, un peu dans un esprit chambres d’hôtes » Julien Lépine espère s’installer fin 2017, début 2018.







































(Re)découvrez les précédents lauréats ici !

Gault et Millau, Mode d’emploi from Luxury Must TV on Vimeo.




Avec le soutien de nos partenaires