Moulin de la Gorce

08/05/2021

Echappée reposante au Moulin de la Gorce

Hôtellerie & Art de Vivre

Publicité

Au Moulin de la Gorce

 

Pause à la campagne. Un village joliment baptisé La-Roche-l’Abeille (Haute-Vienne), 619 âmes, et une maison de famille impeccablement tenue par Isabelle et Pierre Bertranet. Leur maison.

A table (trois toques) comme à l’abri des six chambres, le monde a depuis longtemps oublié ses urgences.

 

Crédit : Moulin de la Gorce

 

Vive le vert !

Le Moulin de la Gorce règne sur un parc de 6 hectares, tout d’arbres majestueux, de taillis mystérieux et de sentiers pour amoureux. Il est même percé d’un étang sur lequel glissent de jolies barques à l’ancienne. Silence, un oiseau, charme, la chanson des feuillages, beauté, le mystère des troncs centenaires, majesté.

 

Crédit : Moulin de la Gorce

 

Âme rustique

Édifiée au XVIe siècle, la maison défie le temps. Ses chambres cultivent la simplicité qui sied à l’accueil qu’on réserve aux amis de passage. Poutres, murs de solides pierres, mobilier de campagne, tissus épais… L’écran plat et le WiFi sont là pour réconcilier avec l’époque.

 

Crédit : Moulin de la Gorce

 

Apôtre du goût

Deux tables rendent hommage aux délices de la région. Le restaurant gastronomique d’abord, Pierre est au piano et exprime son amour du terroir : ah, les viandes du Limousin ! Ah, les cèpes du voisinage ! Ah, son lièvre à la royale ! Ah, la tartine de pied de cochon au parmesan ! Ah, les crustacés servis par ses amis bretons ! Il fallait bien 800 références de vins pour accompagner cette cuisine de gala. Juste à côté, ouvre un bistro aux harmonies plus immédiates. Un rendez-vous de copains ou de couples en appétit, autour d’une assiette goûteuse et d’un verre de vin. Vive la vie !

 

Crédit : Moulin de la Gorce