Le meilleur jambon blanc

24/01/2018

La Confrérie des Chevaliers de Saint-Antoine vient de remettre le 20 janvier 2018 à Jean Dijols maître-charcutier, pour la deuxième fois, le trophée de Champion de France du meilleur jambon blanc supérieur. Propos recueillis par Florence Saint-Martin

Publicité

Un vrai charcutier multimédaillé


©charcuterie dijols

Christelle et Jean Dijols s’entendent à merveille, elle commercialise ce que lui crée. Originaire de Laguiole, ce petit-fils de charcutier connaît les bases du métier depuis sa plus tendre enfance.   En tant que vrai charcutier, il ne travaille que le porc. Il cuisine de beaux produits, crée sa propre fleur de saucisson. Son fromage de tête, son andouille, ou encore ses rillettes ne lui valent que des compliments, comme tous les produits de sa fabrication. Certaines préparations deviennent rares comme les produits fumés ou les viandes saumurées. Il participe à de nombreux concours dont il sort médaillé. Il fait ce que les autres ne font plus, améliore les recettes sans dénaturer le produit d'origine.


©charcuterie dijols

Ses boutiques: 

Crécy-la-Chapelle, 35 place du Marché

Lagny-sur-Marne, 14 place de la Fontaine

emplacements sur les marchés à Chelles, Gagny, Gournauy-sur-Marne, Saint-Maur-des-Fossés, Sucy-en-Brie et Plessis-Trévise http://jeandijols.fr/


© pixabay


Ce titre de champion est délivré par la prestigieuse confrérie des Chevaliers de Saint-Antoine, mais qui sont ces chevaliers?

La Confrérie des Chevaliers de Saint-Antoine  favorise la revalorisation du métier des artisans charcutiers et contribue à la sauvegarde de préparations charcutières régionales. Elle organise des meetings professionnels, prépare des publications et organise des dégustations et des concours. http://chevaliers-saint-antoine.fr/


Déroulé des épreuves

Les concurrents déposent en un lieu donné (à Rungis) le produit soumis au concours, préparé dans le laboratoire de chaque maître-charcutier. 

La Confrérie, en tant qu’organisatrice, réceptionne les produits, les numérote, les stocke. Les jambons sont découpés, déposés sur des tables et dégustés par un jury qui les départage. Ce jury se compose de consommateurs, MOF, spécialistes… le meilleur est dégagé sur chacune des tables, jusqu’à élimination complète des concurrents. 

Rentrent dans le jugement par coefficients des éléments précis et complémentaires comme le goût, l’épaisseur de la couenne, la couleur, la consistance… Rien n’est laissé au hasard dans la préparation du jambon. 

S’il faut au minimum 6 jours pour le préparer: il ne faudra que quelques minutes pour le déguster.