Maison Decoret

04/05/2021

Maison Decoret, l’Auvergne au cœur

Publicité

Maison Decoret

En lisière du Parc des Sources à Vichy, elle brille de mille références : un hôtel 4-étoiles membres des Relais & Châteaux, un restaurant quatre toques, le seul de l’Allier.

À Vichy, où la discrétion est une nature, on s’avoue assez fier de « sa » Maison Decoret… 

 

Crédit : jacques-decoret

Un cocon raffiné

 

La Maison n’abrite que cinq chambres.

Intimité garantie, de celle qu’on dit « comme à la maison ».

C’est le cas. Chacune est baptisée de sa couleur, rouge, blanc, vert, orange, rose.

Martine Decoret a veillé sur l’aménagement, style épuré, mobilier Second Empire, luminaires audacieux, tissus vifs et tableaux puissants rappelant que le chalet de briques rouges a été construit en 1857 sous Napoléon III.

Depuis, un toit végétalisé ainsi qu’une magnifique verrière donnent la touche contemporaine qui sied aux adresses qui dansent avec l’air du temps.

 

Crédit : Maison Decoret

 

Une table chic

 

Joli paradoxe, le chef Jacques Decoret (Meilleur Ouvrier de France en 1996) joue avec brio sur deux partitions : d’abord celle de sa région (le couple est natif de l’Allier), tout de solides traditions, entre simplicité des campagnes et feux des montagnes, solidité de la pierre, savoirs séculaires de la terre ; ensuite, celle du raffinement de l’assiette, un talent peaufiné chez Trois-Gros, Lorrain, Passard ou Marcon, excusez du peu, alliant respect du produit, cuissons justes et présentation graphique digne d’une œuvre d’art. Confidence du chef : « La nature est sage et douce, je dois seulement l’écouter, elle me dicte mes créations ».

 

Crédit : Maison Decoret

Le pays des eaux

 

En Allier, l’eau coule de… source. On en dénombre 109 dans la région !

La Maison Decoret valorise cette originalité.

À la carte, jouxtant les 650 références de vins, voici quinze eaux minérales du pays proposées à la dégustation, plates, pétillantes, toutes jaillies à deux pas, célèbres dans le monde entier (Vichy, bien entendu), réputées pour leur subtilité (Chateldon) ou délices d’initiés (Ardesy, Laqueuillle, Grand Barbier, etc.). Tchin !

 

Crédit : jacques-decoret