Les secrets de Muriel au Grand Colbert

13/02/2021

L’amour est une box de pâtisseries qui se savoure à deux… ou pas.

Publicité

Pour ce week-end de la Saint Valentin, Muriel Aublet-Cuvelier, Cheffe Pâtissière au Grand Colbert vous propose de fêter votre amour avec une « Box Saveur de Menton ». C’est dans un ordre précis que vous retrouverez quatre succulents entremets à déguster, et un citron de Menton. Croquez donc ce citron comme une pomme jusqu’à ce qu’il disparaisse de votre vue mais non pas de votre mémoire. Nous vous promettons une expérience incroyable qui vous fera voyager et aimer la vie avec passion. 



Quel est l’ordre de dégustation à suivre pour cette box ?

 


La tarte aux citrons de Menton

Pâte craquante et sablée, crémeux intense aux citrons acidulés incroyablement parfumés, surmontée d’une meringue légère au citron.

 


Le Dôme café blanc, pamplemousse de Menton et sarrasin

Café blanc, pamplemousses à Menton, sarrasin… Découvrez cette association étonnante, parfaitement équilibrée par une infusion à froid qui révèle les notes florales du café sélectionnée par la Cheffe chez un « petit » torréfacteur parisien.

 


Le Dôme mandarine de Menton et mousse amande

Rappelez-vous du rare goût oublié de la mandarine, et plus précisément, celui de Menton. Sa saveur incomparable explose véritablement en bouche. Associée à la douceur de l’amande et à un croustillant praliné, elle provoque une véritable émotion dont votre cœur et votre palais se souviendront.

 


Le baba aux agrumes

Réunissant toutes les merveilles de Menton, ce baba aux agrumes frais vous invite au voyage sur les rivages de la Perle de la Riviera. Une gourmandise douce de chantilly et de vanille gorgée de sirop au limoncello.



Le citron de Menton

Glissé dans votre commande avec soin par Muriel, voici la dernière étape : non pas dévorer, mais déguster, savourer le citron de Menton. Celui-ci vous fera aimer la vie de tout votre palais.



Pour commander votre box :

https://www.legrandcolbert.fr

https://www.lessecretsdemuriel.com/patisserie-ephemere-grand-colbert


 

1.   Choisir une date de retrait

2.   Choisir une heure de retrait

3.   Régler en ligne

4.   Récupérer la commande au 2 rue Vivienne, 75002 Paris



@laosegur.photography


INTERVIEW MURIEL AUBLET-CUVELIER 

 

À l’occasion de cette box, l’équipe de Gault & Millau a eu l’opportunité d’en apprendre davantage sur la jeune et incroyable Cheffe Pâtissière Muriel Aublet-Cuvelier. Voici son interview :


Pouvez-vous nous parler de vos débuts au Grand Colbert ?

Tout a commencé lorsque j’ai rencontré Joel Fleury et François Brossard – tous deux gérants du restaurant Le Grand Colbert – il y a 1 an lors d’une soirée jazz. Nous avions commencé par discuter de la carte des desserts du restaurant puis ils ont fini par me rappeler pour que je signe des desserts à la carte. Évidemment, j’ai accepté ce challenge qui me plaisait ! Malheureusement, dû au COVID-19, le projet a été avorté... Au final, ce n’est pas pour autant que j’ai manqué de chance car quelques mois plus tard, un des deux gérants a fini par me rappeler avec pour projet d’établir une pâtisserie éphémère. Fascinée par le lieu magnifique qu’est le restaurant Le Grand Colbert, j’ai relevé ce nouveau challenge et j’ai pu exprimer ma passion pour la pâtisserie à travers celui-ci.


Par la suite, avez-vous continué à travailler avec Le Grand Colbert? 

Oui ! Une réelle chance pour moi car je porte une grande admiration pour ce restaurant qui me fascine par son endroit somptueux et magnifique, me rappelant le côté Belle Époque de la France.


Cette fois-ci, comment est-ce que le deuxième confinement a impacté vos projets ?

Il a bien fallu trouver une solution. On s’est alors mis au Click & Collect : avec les bûches de Noël puis nous avons fini par continuer avec les Galettes des Reines. Nous voulions continuer à rester visibles à travers la pâtisserie. Aujourd’hui, mes projets avec le Grand Colbert ne sont plus éphémères. Je travaille pour la Pâtisserie Boutique et je revois les desserts à la carte.


Toutes nos félicitations pour cette belle collaboration ! Passionnée par votre métier, votre art, pourriez-vous nous parler de ce qui vous a donné envie d’exercer le métier de pâtissière ?

Les origines de cette ambition, de ce rêve devenu réalité maintenant remontent à mon enfance. Je viens d’une famille d’épicuriens… J’ai toujours été habituée aux repas interminables, surtout du côté de mon père ! Ma grand-mère adorait aller au marché, et elle m’emmenait avec elle… cela m’a permis de voir plus loin que le « côté vente » j’ai été instruite, j’ai découvert le travail de la terre, les origines des fruits, des légumes, des herbes… Puis côté cuisine, mon père et ma grand-mère cuisinait énormément et ma mère aimait beaucoup faire des gâteaux. Depuis toujours, j’ai été bercé près des fourneaux et puis un jour, j’ai fini par cuisiner sans suivre aucune recette et imaginé mes propres créations.


Par ailleurs, où est-ce que vous puisez votre inspiration ?

C’est quelque chose que j’ai du mal à expliquer… Je tire mon inspiration du plus profond de moi. Je ressens des associations, des odeurs, des émotions, et je me rappelle de l’expérience professionnelle que j’ai pu acquérir avec le temps. Tout ce que j’ai pu goûter, visité, les touches des chefs qui m’ont enseigné mon métier m’inspirent énormément.


Pâtissière depuis plusieurs années maintenant, quelle est votre vision du métier ?

Ma vision est assez large. Selon moi, la saisonnalité est extrêmement importante et à ne pas négliger. Par exemple, pour un fruit il faut quand il est à pleine maturité – donc à son meilleur goût – il y a aussi le juste prix puis concernant l’environnement, cela est beaucoup mieux que les fruits élevés sous serre. En addition à cela, la transmission est une valeur importante pour moi. En ce moment, j’ai deux superbes pâtissières à mes côtés et que je forme. Ce n’est pas toujours évident, mais la passion que nous partageons m’anime. La passion c’est fabuleux. Pour finir, la relation humaine est un des piliers de ma vision. Je pense particulièrement à l’agrumiculteur que je vais le plus possible voir. En l’observant, j’ai découvert sa façon de planter, de cultiver, de récolter… La relation fournisseur, la relation d’entreprise, c’est très important pour moi.


Pour finir, vous nous proposez une box intitulée « Les Saveurs de Menton ». Auriez-vous une anecdote à nous partager ?

Bien sûr. Concernant les agrumes sur le citron de Menton, je l’ai découvert il y a 10 ans pendant mon apprentissage chez Christian Camprini. Je me rappelle on utilisait de superbes produits tels que l'amande Valencia, le poivre rare de Madagascar et bien d’autres… mais surtout, le citron. Un jour, Christian m’a dit de croquer dedans. Tout d’abord réticente, j’ai fini par le faire et c’était incroyable. Tout me semblait bon, un peu comme « le cochon du cuisinier ». Aujourd’hui, le citron est le fruit qui m’inspire le plus.



L'équipe Gault&millau remercie Muriel Aublet-Cuvelier pour le partage de ses créations.


Photo de Couverture@laosegur.photography