La Grenouillère, l’art de faire impression

19/03/2021

À une vingtaine de minutes du Touquet-Paris-Plage, une adresse que l’on se chuchote à l’oreille entre épicuriens et qui fait scintiller les yeux des chanceux qui ont pu y faire escale.

Hôtellerie & Art de Vivre

Publicité

L’essence de l’hospitalité

 

 

Elu « Grand chef de demain » en 2007, puis « Cuisinier de l’année » par Gault&Millau en 2016, Alexandre Gauthier a marqué de son empreinte le paysage gastronomique français, avec authenticité et passion. Il a métamorphosé l’auberge familiale de la Madelaine sous Montreuil en destination à part entière.

On s’y plaît aussi à poser ses valises pour faire durer le plaisir gastronomique, avec une proposition hôtelière hors des sentiers battus. Chambres confortables lovées dans l’ancien corps de ferme, huttes revisitant l’esprit des abris de chasseurs -version Relais & Châteaux bien sûr et, dispersées dans une jolie maison de campagne, suites avec jardin privatif. Trois facettes d’une expérience dont le fil rouge décline l’essence d’une hospitalité généreuse par nature. 

 

Le chef Alexandre Gauthier | Crédit photo : Studio papi aime mamie

 

Huttes majeures

 

Une clé joliment rustique, un numéro mystérieusement gravé sur une languette de cuir… Le ton est donné, avant d’entrer dans l’une des huit huttes coiffées de fagots d’osier et de saule en provenance du parc naturel de Marquenterre. Ici, le charme rustique se patine d’un sens du luxe primordial, sans artifice. Enfouies dans le paysage sur lequel elles s’endorment, ces huttes ne sont ouvertes que d’une unique baie tournée vers la vue des remparts - poétiques observatoires à l’affut du paysage.

Le grand coffre en bois qui nous accueille résume à lui seul la philosophie d’un espace qui aime surprendre : il devient escalier pour descendre dans la chambre, comporte plusieurs trappes qui abritent cafetière ou glacière et cache une grande baignoire dont le couvercle en bois se soulève pour former volet sur l’extérieur et miroir vers l’intérieur. Autour du lit, l’aménagement ramène au raffinement simple d’une robinsonnade réchauffée par un poêle à bois. Mais laissons à ces boites à secret le sursaut de quelques mystères et le charme de la découverte.

 

Crédit photo : Studio papi aime mamie

 

Carte blanche 

 

En ces jours de vents contraires, le restaurant doit garder (encore) un peu ses portes closes ? Il s’invitera donc dans l’intimité des huttes, au coin du poêle écho à la salle où l’on a hâte de prendre place à nouveau et dans laquelle l’élément « feu » se place au centre du décor. Oubliez les menus fixes, à l’image de la proposition gastronomique habituelle, pensée comme une carte blanche à l’imagination de son chef, accueillant à bras ouverts les produits du moment comme les hôtes.

Les saveurs des entrées, plats (viande ou poisson, au choix) et desserts se savourent à l’abri des regards, en amoureux ou en famille. On en oublie presque qu’il faudra un jour quitter ce joli campement, mais là encore, le chef ne laissera pas partir les plus gourmands sans une dernière attention.

Il a concocté pour ceux qui le souhaitent un pique-nique tout simplement délicieux, totalement en phase avec l’esprit du lieu. Casse-croûte version toquée, fromage et dessert à partager comme tous les beaux moments de cette étape passée ici.

 

 Crédit photo : Studio papi aime mamie

 

La Grenouillère

Membre de Relais & Châteaux

www.lagrenouillere.fr

Téléphone : 03.21.06.07.22

Expérience gastronomique en chambre : 130 euros hors boissons

Pique-nique : 50 € pour deux personnes