Manger

Itinéraires de chef : Jean De Cantelar le poissonier d’Alexandre Mazzia

A la recherche du meilleur pour leurs clients, les chefs ont déniché des artisans, éleveurs, producteurs passionnés qui font des produits exceptionnels. Alexandre Mazzia nous a ouvert son carnet d’adresses. Par FSM

Son bateau c’est El Niño. El Niño est le nom qui vous permettra de retrouver son ban sur le Vieux-Port de Marseille, à la sortie du métro. Les clients auxquels il conseille de rester au plus près du produit, sont satisfaits et reviennent. Jean De Cantelar est issu d’une famille de pêcheurs professionnels. Son père scaphandrier, corailleur s’est converti à la pêche, un domaine qui n’attirait pas particulièrement le jeune Jean, aussi il a roulé sa bosse, comme on dit souvent, a monté plusieurs affaires avant de revenir sur son lieu d’origine. 



Il connaissait le monde du poisson comme personne depuis tout petit, un monde dans lequel il baignait, au propre comme au figuré. Maintenant cela fait 11 ans qu’il a retroussé les manches et que le rythme lui convient. Et le plaisir de son travail lui est venu en même temps que la reconnaissance pour la qualité de ses poissons. 


Parmi les fameuses têtes bien toquées on trouve Michel Passédat, Michel Portos… et maintenant Alexandre Mazzia qui qualifie sa pêche « d’exceptionnelle ». 



Il ne vend que les produits du bateau familial, réceptionne la marchandise, le produit vivant, magnifique. Beaux souvenirs d’un turbot de 6 kg, de langoustes de 3 kg pièce, d’un thon qui en pesait 90… Les manipulations restent délicates et soignées. Il passe un coup de fil aux restaurateurs pour proposer la marchandise, des produits de première qualité qui n’attendent plus que l’ultime mise en valeur de chefs talentueux.


photos © Jean De Cantelar