Encyclopédie des cépages : Abouriou, l’inconnu du Sud-Ouest

Actuellement en déclin, le cépage Abouriou est une variété précoce du sud-ouest de la France qui produit des vins relativement tanniques.

Probablement originaire de Villeréal, une commune du sud-ouest de la France, il était très répandu dans le département du Lot-et-Garonne au XIXe siècle. Il avait presque disparu quand il fut sauvé par Numa Naugé, un pépiniériste de Sénézelles près de Casseneuil (entre Bordeaux et Toulouse). 

Les récentes recherches ADN ont permis de trouver une relation entre l’Abouriou et le cépage Magdeleine Noire des Charentes, la mère du Merlot et du Cot. En conséquence, l’Abouriou est un des grands-parents de ces deux derniers cépages, très répandus à Bordeaux et dans le Sud-Ouest. 

Abouriou signifie en Occitan, précoce. Il est également connu sous les noms de Beaujolais, Early Burgunder ou Early Burgundy, Gamay Beaujolais, Gamay du Rhône, Loubéjac, Malbec argenté, Négret de la Canourgue, Noir hâtif, Pinotou, Plant Abouriou, Précoce Naugé, Précoce Noir, Pressac de Bourgogne. Il n’a toutefois aucune relation avec le gamay, cépage servant à la production du Beaujolais. 

En 2008, l’Abouriou était planté sur environ 338 hectares pour plus de la moitié dans le département du Lot-et-Garonne (près de 200 hectares), près de Cocumont, au sud-ouest de Marmande. 

Les vins produits avec de l’Abouriou sont très colorés, denses et tanniques. Cette variété est autorisée en appellation Côtes-du-Marmandais, où Elian Da Ros produit un monocépage et l’inclut dans sa cuvée Clos Bauquey.