Dourthe n°1: 30 ans, l'âge de raison ?

12/08/2018

30 ans, c'est l'âge de raison dit-on. L'exemple avec Dourthe N°1, la marque phare de la maison Dourthe.

Publicité

Si l’on avait dit à Patrick Jestin, alors responsable marketing de la maison Dourthe et aujourd’hui Président de la maison de négoce Dourthe, qu’en ce 28 mars 1988 sa carrière allait connaitre un tournant important, il ne l’aurait pas cru. 28 mars 1988, c’est la date de lancement de Dourthe N°1 pour essayer d’enrayer un marché des vins blancs plein de sinistrose. C’est lors d’une rencontre entre Jean-Paul Jauffret, président de CVBG et de la maison Dourthe, et Denis Dubourdieu, oenologue renommé, professeur d’université et spécialiste des vins blancs, que l’idée de réaliser de beaux blancs sur des terroirs qualitatifs est née. C’est durant l’hiver 1987, s’appuyant sur un millésime en demi-teinte, que les équipes se mettent au travail. Près de 200 000 bouteilles sont élaborées sous le nom de Dourthe N°1, pour le numéro de l’échantillon sélectionné. « Rien à voir avec le parfum » explique Patrick Jestin, alors en charge du projet, dont on devine dans les yeux brillants l’espoir que le succès soit le même. À l’époque, le pari est important. Le vin est vendu quatre fois le prix moyen d’un bordeaux blanc et rivalise avec les prix des sancerres. Mais dès octobre 1988 (alors que le produit a été lancé en mai 1988), les 200 000 cols sont écoulés et le succès est au rendez-vous. 
Quelques années après, surfant sur le succès toujours aussi important, la marque complètera sa gamme avec un vin rouge et un vin rosé. Un trio de choc pour assoir la reconnaissance du savoir-faire maison à travers la France et l’international. 
Aujourd’hui, Dourthe N°1 fête ses 30 ans. L’âge de raison pour certains. Pour sûr. Mais plus que la raison, c’est l’ambition et la passion qui sont les vecteurs des équipes actuelles qui réalisent des produits abordables, d’une qualité irréprochable, à un niveau de prix encore tendre, le tout dans un packaging ni tape-à-l’oeil ni ringard. Un succès en toute décontraction. Et si finalement, c’était cela l’âge de raison ? La réussite décontractée…

Dourthe N°1 blanc sec 2016 : 
Un nez vif, très typé sauvignon avec des notes fruitées et légèrement exotiques. En bouche, vivacité également mais précision et pureté de fruit. Un vin plaisir assurément. 16,5/20

Dourthe N°1 rosé 2017 : 
Avec son joli nez de fruits rouges, de fleurs et d’épices, ce rosé offre une belle entrée en matière. La bouche est gouleyante, gourmande et fruitée. Une valeur sure. 16/20

Dourthe N°1 rouge 2016 : 

Ici, le plaisir du fruit est révélé. Des notes gourmandes de fruits noirs, quelques touches florales et une vraie pureté d’ensemble. Juteux et gourmand. Tout ce qu’il faut pour apprécier un bordeaux… 16/20