Manger

Dotation Gault&Millau pour les Jeunes Talents, zoom sur les lauréats

La dotation Gault&Millau est une bourse, en matériel et matières premières, offerte chaque année à 12 jeunes chefs hauts potentiels qui veulent ouvrir leur premier restaurant. C'est le coup de pouce de Gault&Millau qui permet à ces cuisiniers prometteurs de passer de chef de cuisine à chef d'entreprise, sans quitter leur fourneau bien sûr ! Depuis 3 ans nous avons doté 36 chefs qui ont déjà ouvert plus de 22 restaurants et créé plus de 300 emplois...

Provence-Alpes-Côte d'Azur

 


Valérie Costa

Jeune talent Gault&Millau 2013, Valérie Costa est une cuisinière de grand talent, volontaire et énergique. Avec son compagnon Jean-Marc, ils ont connu, déjà un peu grâce à Gault&Millau, une expérience réussie au centre de Toulon, ce qui leur a donné d’autres ambitions, et une volonté de trouver un coin de nature sur cette terre varoise si favorable. C’est désormais chose faite avec La Promesse  à Ollioules .


 palmero


Yoann Palmero

Un pur Marseillais, formé au lycée hôtelier local et qui, après un petit tour en Australie, est revenu en France, d’abord pour s’y perfectionner comme chef de partie à la Benvengudo des Baux, avant de monter ce projet à la fois ambitieux et chaleureusement ancré dans sa région, puisqu’il se trouve désormais au pays de Mistral, à Fontvieille, L'Ami provençal , dans une jolie petite maison où il y avait tout à faire.


 dakkar


Vanessa Robuschi

Chez Question de Goût à Marseille, à la pointe Rouge, Vanessa développe son restaurant vers la gastronomie, en épurant sa cuisine.


 feval


Mickaël Féval

Ce jeune Picard, fervent amateur de nature, a très vite choisi le chemin des fourneaux. Après une formation en lycée hôtelier, il parfait sa pratique auprès de grandes maisons. C’est en tant que chef de cuisine qu’il va passer 5 années au Cap Seguin à Boulogne, 4 au restaurant Antoine à paris et 1 an au Pigonnet à Aix-en-provence. Il a ouvert son bistrot de Gastronomique à Aix-en-provence .


Île-de-France

 bla


Thibaut Gamba

Pendant 4 ans, Thibaut Gamba a appris les bases classiques chez Lasserre, avant de développer sa créativité, d’abord chez Gagnaire, puis chez Thomas Keller à New York. Depuis 2 ans il se trouve aux commandes d’un restaurant à Bergen, en Norvège. Son prochain défi : ouvrir son propre restaurant à paris, en association avec son frère. Il a touché à tout mais il aime travailler le poisson, et de son grand-père italien, il a gardé l’amour des produits du Sud. Il est aujourd'hui chef du très bel établissement lillois Le Clarance. 

 Duchenne


Hubert Duchenne

Hubert Duchenne a un objectif depuis des années, celui d’ouvrir sa propre affaire avant 30 ans. il a donc multiplié les expériences professionnelles. Aujourd’hui, Hubert a 27 ans et a implanté son Restaurant H dans le 4e arrondissement de Paris comme il l'espérait.



Aveyron

 noemie


Noémie Honiat et Quentin Bourdy

Tous les téléspectateurs amateurs de Top Chef se souviennent de Noémie Honiat et de Quentin Bourdy qui se sont rencontrés sur le plateau du tournage. Noémie est une bête à concours. Quentin a repris l’affaire familiale à Villefranche-de-Rouergue, Noémie l’a rejoint à l'été 2013. Ces deux passionnés projetaient d’ouvrir un bistrot dans lequel ils feraient revivre la cuisine authentique du Rouergue, c’est désormais chose faite, avec L'Univers .


Est

 Binz


Julien Binz

Ce Jeune talent Alsace 2006-Espoir Alsace 2013 a aussi décroché un trophée innovation Alsace 2015. Ce chef de 42 ans s’est formé chez Didier Oudill, chez Philippe Gaertner, chez Antoine Westermann et a secondé Marc Haeberlin à l’Auberge de l’Ill à Illhaeusern. Ses expériences lui ont donné envie de révéler sa propre signature culinaire. Il a ouvert son nouveau restaurant  gastronomique à Ammerschwihr, dans un village de 1 800 habitants, situé sur la route des vins.


 grandiose


Nicolas Grandclaude

Après 6 années passées à l’Auberge de Marnans dans l’Isère ; Chez Pépé, La Cabane Ostréicole à Arès ; La Chaumière à Dole et La Maison du Parc…, le chef s’est tout naturellement tourné vers la création d'Une nouvelle entreprise dont la cuisine est raffinée, équilibrée, créatrice et décomplexée.


 


Olivier Streiff

Le chef poète qui a marqué les esprits à la télévision est aussi un cuisinier très doué qui, après un beau parcours sur la côte d'Azur a décidé de se rapprocher de ses racines du Nord-Est en installant en mars 2016 son Relais de Saulx à Beaune avec sa compagne Nina.



Lauréats de la saison 2014, que sont-ils devenus?


Provence-Alpes-Côte d'Azur

 Mazzia


Alexandre Mazzia (AM à Marseille)

Vive, raffinée, presque émotive, sa cuisine ne laisse jamais indifférent, prenant tout son sens au fil d'un menu qui avance par petites touches, apportant chaque fois des sensations différentes, végétales ou minérales : trois toques qui s'imposent comme une évidence pour ce nouveau spot de la gastronomie marseillaise. L'un des très grands chefs de demain.


 Collombat


Benjamin Collombat (Le Jardin de Benjamin à Lorgues)

Benjamin Collombat, Grand de demain 2013 et lauréat de la Dotation Gault&Millau pour l'ouverture de son bistrot début juin, est un chef qui sait avancer et s'épanouir. Depuis son installation, le chemin se fait plus droit et plus sûr, la maison s'affirme, la clientèle se construit et revient, ce qui est bon signe. Elle a raison. il faut suivre ce cuisinier très rigoureux, qui aime faire plaisir en faisant le job de la façon la plus pro qui soit.


 gandon


Antoine Gandon  (Franchin à Nice)

Simple et bon : voilà la mission de service public que s'est fixée Antoine Gandon dans ce bistrot totalement d'époque qui raconte l'histoire de Nice. Le jeune chef lauréat de la Dotation Gault&Millau pour les Jeunes talents est entré de plain pied dans un lieu de mémoire qu'il a pour le moment très peu modifié, conservant les banquettes, la belle tomette et les vieilles affiches. Dans un environnement très concurrentiel, il dresse une ardoise de circonstance, en se démarquant par la réalisation. Au fil des mois, la ligne va s'affiner et la cave, qui en a besoin, va naturellement évoluer. Autour du chef, une jeune équipe motivée réalise un bon service, de la salle à la terrasse.



Rhône-Alpes

 Demazure


Damien Demazure (L'Atelier de Damien à Cabrières-d'Avignon)

Sa première affaire, L'Atelier de Damien, il l'a créée à Avignon en 2010, où il est repéré comme Jeune talent par Gault&Millau avant de s‘installer à Cabrières-d‘Avignon, à la campagne dans davantage d‘espace, où il espère recréer l‘atmosphère de "restaurant de copains". Sa passion pour la cuisine, il la doit d‘abord à ses deux grands-mères, une picarde et une provençale, puis à son professeur de cuisine. Son mentor : Christian Willer du Martinez. il a signé le 1er septembre et vient d‘ouvrir son restaurant à Cabrières-d'Avignon.


 gentil


Gaëtan Gentil (Prairial à Lyon)

Gaëtan est arrivé à Lyon par amour pour sa compagne, qui est lyonnaise. Gaëtan a trouvé un équilibre entre un menu imposé et un peu plus de choix. Il a ouvert pour ses 30 ans, au printemps 2015. Sa première expérience en solo, c‘était à l‘Agapé Substance, recruté par David Toutain, qui a fini de le convaincre de créer sa propre affaire. Son mentor reste Denis Fetisson, avec lequel il a travaillé au Cheval Blanc à Courchevel et qu‘il a suivi à Mougins pour l‘ouverture du restaurant La place de Mougins.


 raymond


Jérôme Raymond (Le Restaurant du Morvan à Luzy)

Il est né au Creusot en 1975. Son défi, c‘est de "rester au pays" et, grâce à son restaurant, d‘y attirer la clientèle. Repéré dès 2012 par Gault&Millau, Jeune talent 2012 pour la région Bourgogne, il s‘est installé à son compte en 2006, dans cette belle région du Sud du Morvan. Moins de 10 ans après, Jérôme a relevé un nouveau défi, reprendre et transformer l‘Hôtel du Centre, 14 chambres, 2 salles de restaurant, une terrasse, un bar, un salon et une grande cuisine. opération réussie courant 2015.



Île-de-France

 Hellio


Maximin Hellio
(Restaurant Maximin Hellio à Deauville)
Maximin Hellio est un "enfant de…". A 33 ans, il a décidé de voler de ses propres ailes. Tombé amoureux de la Côte Fleurie, il tient désormais l'une des plus belles tables d'une côte normande toute heureuse d'accueillir un chef d'un tel niveau.


 pitre


Stéphane Pitré (Louis Restaurant  à Paris 9)

Stéphane, le Breton, a pas mal bourlingué avant de devenir en 2011 chef de cuisine du restaurant Le Metropolitan de l‘hôtel Radisson Blu et de décider d‘ouvrir son premier établissement en association. Le restaurant répond à son ambition gastronomique : un menu unique et quelques plats signatures.


 yoni


Yoni Saada (Bagnard à Paris 2)

Au-delà des ses racines méditerranéennes, Yoni a toujours été attiré par le sud, où il passe ses vacances. Après sa formation chez Savoy, au Pré Catelan ou au Meurice il ouvre le restaurant Osmose à Paris (devenu Miniatures en 2013 et qu'il a désormais revendu), s‘illustre à Top Chef. Implanté depuis 8 ans dans le quartier classique de la Bourse, il s‘attache à démocratiser la gastronomie avec une cantine méditerranéenne entre le street food et le take away. Le premier magasin à l‘enseigne Bagnard a ouvert rue Saint-Augustin à Paris.



Sud-Ouest

 crosa


Aurélien Crosato
(projet en cours)
Originaire de Bordeaux, Aurélien a passé près de 3 ans en Californie. En 2009, il ouvre Soléna à Bordeaux, où Gault&Millau l’a nommé Jeune talent puis Grand de demain et 3 toques dans le guide France 2015. Aurélien mûrit actuellement un nouveau projet.


 gousset


Manuel Godet (L'Empreinte à Tarbes)

Manuel Godet, 30 ans aujourd’hui, a eu la chance de travailler avec Jean-Pierre Saint-Martin à Saint-Savin pendant 6 ans. Il continue son périple à Paris, et apprend auprès d’Alain Dutournier les techniques d’excellence. Mais le Sud-ouest lui manque et il rentre au pays, prenant en charge les cuisines de l’Alexandra à Lourdes. C’est finalement à Tarbes que Manuel s’installe. Le nom du restaurant, L’Empreinte, renvoie à la transparence et à la traçabilité des produits qui lui sont chères.


 morin


Jérémy Morin (L'Aparté à Montrabé)
Jérémy a grandi en Normandie avant de passer 7 ans à Paris chez les grands Alléno et Frechon. En 2007, il quitte Paris pour Toulouse, et tombe amoureux de la ville rose où il officie comme chef du Metropolitan pendant 14 ans. Quand le propriétaire du Metropolitan décide de fermer, c’est le déclic : après 14 années passées chez les autres, il décide de s’installer chez lui..





Partenaires