Manger

Do you speak pickles ? Notre top des restos les plus piqués !

Ils condimentent, accompagnent, ces grands habitués des sandwichs sont la dernière folie des chefs toqués qui fermentent et marinent à gogo... Cornichons, chou-fleur, poire, betterave, venus d'Asie ou d'Angleterre, les pickles ne sont pas prêts de faire leur Brexit. So do you speak pickles ?

1. Le plus monomaniaque : Pickled

@youmakefashion

Au milieu de leurs flacons pleins de couleurs, les apprenties sorcières de Pickled passent fruits et légumes à l'acide... Dans cette petite cantine pastel, les pickles s'invitent dans les plats, les salades, les soupes et les sandwichs. Des petits végétaux marinés encore croquants qui twistent avec bonheur des menus tour du monde.

Pickled
54 rue Basfroi, 75011 Paris |Voltaire
Lire notre avis

2. Le plus brunch à l'anglaise : Ellsworth 

@ellsworth.paris 

Une cuisine en liberté qui se renouvelle. De la slashonomie simple et efficace qui roule aux influences anglo-saxonnes. D'où les pickles, au brunch, le dimanche. Punchy.

Ellsworth
6 rue de Bailleul, 75001 Paris |Pyramides
Lire notre avis

3. Le plus toqué : Ledoyen

@shingoes

Yannick Alleno est un expérimentateur qui fermente, marine, repose, extrait, cryo-concentre... Chantre de la fermentation, il estime d'ailleurs que cette technique permet d'atteindre des palettes de goûts uniques, opposées aux transformations gustatives obtenues par la flamme. Sans doute un des milles secrets des sauces exceptionnelles du Pavillon Ledoyen .

Ledoyen
6 rue de Bailleul, 75001 Paris |Pyramides
Lire notre avis

4. Le plus iodé : Salt

@gourmandj

Chez Daniel Morgan, la cuisine se tourne vers la pêche de petit bateau pour en tirer une cuisine de l’instant, fraîche et directe, où les pickles sont très présents... Avec le tarama au radis vinaigré ou la queue de lotte pochée à l’huile d’olive carottes grillées lait battu et estragon ou le thon blanc cru sauce shoyu piment et radis.

Salt
6 rue Rochebrune, 75011 Paris |Saint-Ambroise
Lire notre avis

5. Le plus zen : Kosyuen

@kosyuen 

Salon de thé tiré à quatre épingles où de graciles serveuses-cosplayeuses déposent plateaux, théières et boulettes de riz sur des tables immaculées. Puis, mystère du Soleil Levant, elles invitent les mangeurs à verser le contenu du pot à thé dans leur bol, où le riz bio à été soigneusement coiffé de shiso émincé, de saumon ou de poulet. Le petit rituel de l'ochazuke, est la spécialité de Kosyuen servie avec du tofu de sésame et des petits légumes vinaigrés à la japonaise, les tsukemono... Qu'on retrouve jusque dans les onigiri au riz bio fourrés à la prune vainaigrée umeboshi.

Kosyuen
258 rue Saint Honoré, 75001 Paris |Palais Royal - Musée du Louvre
Lire notre avis
Encore plus de restos sous acide ?
Pickles et cuisines acides
collection complète

Photo : @jonathanpielmayer