Bollinger, l’art du pinot noir

10/10/2018

Publicité
Comme partout en France, la Champagne connait un millésime 2018 splendide. Qualitativement et quantitativement, les vignerons affichent un large sourire dans les vignes. « C’est ma 26e vendange et je n’ai jamais vu cela », explique joyeusement Gilles Descôtes, le chef de cave de la célèbre Maison Bollinger. « Nous avons des degrés, une quantité confortable et un état sanitaire exceptionnel ». 

Ce qui est exceptionnel, c’est que l’ensemble de la Champagne (villages, terroirs et crus) a réalisé un superbe millésime, d’autant que ce millésime reste le millésime du pinot noir. Et qui dit pinot noir chez Bollinger, dit forcément, La Côte aux Enfants, ce vignoble d’exception qui ne produit pas de champagne, mais un vin tranquille rouge sous la dénomination Coteaux Champenois. « Le pinot noir est sorti en majesté dans la Côte aux Enfants et c’est la première année que nous ferons du 100% grappes entières » ajoute Gilles Descôtes. 

En attendant, les amateurs pourront se régaler avec les cuvées proposées à la vente par la maison. Le Grande Année rosé 2007 tout d’abord, qui étonne toujours par sa fraicheur. La Grande Année 2007 également, qui s’exprime dans un côté ciselé et précis. Le R.D. 2004 (R.D. pour récemment dégorgé) toute en chair et en suavité (Toutes ces cuvées seront dans le guide Champagnes de Gault&Millau qui sortira pour les fêtes).

Mais pour les chanceux qui suivent la maison, c’est le 2003 by Bollinger, une cuvée d’exception qui trouve son acmé qualitative cette année. Dégorgée très tôt (en 2007) et vieillie en bouteille depuis lors, cette cuvée est un ovni puisqu’elle a effectué un vieillissement de 3 ans sur lies. À l’arrivée, les résultats sont bluffants. Avec un nez de fleurs blanches, un peu miel, légèrement épices blanches, la bouche étonne par son côté suave et charnu, un charnu que l’on ne connaissait pas dans cette maison tant elle se distingue par sa tension et sa structure ciselée. Et dans un millésime solaire comme 2003, une fraicheur aussi marquée, c’est un tour de force incroyable ! D’autant que ce millésime est si singulier que la maison n’a pas produit sa cuvée Grande Année.