ÉvénementManger

Beaugrenelle inaugure une ferme aromatique en plein Paris

Une ferme sur les toits de Paris ? on aura beau lever le nez on ne verra rien et pourtant au-dessus de nos têtes un projet d’envergure a vu le jour, alors que nous confinions.

Un parterre odorant

En haut de l’immeuble, lui-même entouré d’autres tours, les herbes aromatiques poussent suivant un programme bien étudié et autofinancé. 3000 m2 de toiture ont été végétalisés grâce aux 50 cm de terre posés sur toute la surface, exploit rendu possible grâce à un architecte visionnaire. 












Un système réfléchi

L’équipe de la petite entreprise Wesh Grow a démarré son programme de plantation avec plusieurs objectifs. Eviter de faire de la concurrence aux maraîchers du coin, multitplier les plantations sur un espace (grand pour Paris, mais réduit pour une entreprise maraîchère) pour le rentabiliser, conjuguer originalité et qualité… suivre un modèle de production vertueuse et écologique. Un système de récupération d’eau permet un maximum d’autonomie dans l’arrosage. Il est programmé en fonction des besoins des plantes regroupées en parcelles délimitant les niveaux d’arrosage. Les eaux usées sont recyclées, les déchets réutilisés. 


Le tour du monde en quelques enjambées

Tous les continents sont représentés, une trentaine de pays ont actuellement donné de leur graine, et suivi les bons soins de l’équipe. Passer d’un continent à l’autre avec une empreinte carbone réduite à zero est possible, puisque la seule empreinte qui reste est celle d’une semelle tracée sur le sol. 50 espèces plantées : shiso du Japon (aux parfums herbacés), coriandre vietnamienne (ou rau-ram idéale dans les bouillons), tagète citronnée (d’Amérique du Sud), cebette, sauge cassis (aux feuilles veloutées au goût de cassis), la monarde fistuleuse (une jolie fleurs d’Amérique du Nord aux fragances de sous-bois), origan zaatar, salicorne du Japon… donnent un aperçu de la diversité des espèces. Les goûter toutes c’est envelopper son palais de saveurs longue durée. 



Un piège à chefs

Pas moins de 250 restaurants parisiens s’approvisionnent sur ce toit de la capitale. Les chefs des grandes maisons ne s’y sont pas trompés et trouvent ici un champ expérimental hors du commun sans se déplacer, parmi les 15000 plants pour lesquels ils appliquent leur technique et font preuve d’une grande ingéniosité. Visiter ces plants est une expérience incroyable, sur un lieu exceptionnellement accessible au public (à découvrir ici)  : « Beaugrenelle Paris a concocté un programme événementiel qui fait sens : découverte de l’agriculture urbaine en toiture, rencontres avec ses abeilles, ateliers DIY, fabrication de produits ménagers, talks sur le zéro déchet et la dépollution d’appartement… « En prévision des séchoirs pour les plantes qui seront commercialisées au Centre Beaugrenelle au public, goûter aux feuilles et fleurs cultivées, toutes comestibles plongent dans des découvertes gustatives inédites du sucré, poivré, iodé… la palette est infinie et les abeilles nichées sur ce même toit ne s’y trompent pas. Comprendre les richesses de la terre, y compris en milieu urbain nous rendra humain.