Boire

Anjou viticole : découverte de deux domaines.

Nous continuons notre escapade dans la Loire viticole avec deux très beaux domaines. Jo Pithon et Château de la Roulerie. En plein coeur de l’Anjou viticole, ces deux propriétés, bien que très différentes, proposent des vins francs, délicats, sincères.

Domaine Pithon-Paillé
Jo et Isabelle Pithon ont fait de ce négoce une valeur sure dans la vallée de la Loire. Avec l’aide d’Yvan Massonnat, qui rachète le magnifique Coteau des Treilles en juin 2018, le domaine est rebaptisé Bel Argus, du nom d’un papillon bleu présent sur ce terroir emblématique. L’avenir leur appartient.

Domaine Pithon-Paillé Brut de Chenin – Crémant de Loire – Effervescent
Liqueur millésime de l’année suivante. 3 ans d’élevage. Triple zéro.
Un peu sur l’oxydation, pommes, épices. Bouche vineuse, ronde, vraiment oxydative avec des notes de noix, d’épices. Bulles de gastronomie. – 15

Domaine Pithon-Paillé Mozaïk – Anjou – 2017 – Blanc
Poire, épices, menthol, un peu camphre. Bouche charnue, juteuse, une belle pureté, minérale pour un toucher de bouche délicat. – 15

Domaine Pithon-Paillé La Fresnaye – Anjou – 2017 – Blanc
Fumé, un peu épices, une pointe de réduction. Bouche tendue et précise, juteuse et charnue, de l’allant et une belle dynamique d’ensemble sur une finale longue. – 15,5

Domaine Belargus Les Treilles – Anjou – 2018 – Blanc
Réduit, un peu pomme, fruits blancs. Bouche tendre et charnue avec une fraicheur mentholée, chlorophylle, de la droiture et une finale poire. Superbe tension. – 17

Domaine Belargus Les Treilles – Anjou – 2013 – Blanc
Un Anjou très épices blanches. Bouche ronde, charnue avec un côté très oxydatif ce qui apporte un peu de lourdeur. – 17

Domaine Pithon-Paillé Pierrebise – Anjou – 2015 – Blanc
Demi-sec. Roche de spilites.
Nez un peu timide, fermé. Epices blanches. Rondeur et légère lourdeur. – 15

Domaine Pithon-Paillé 4 vents – Coteaux du Layon – 2016 – Blanc
Fraicheur légèrement pomme, anis, fleurs blanches. Bouche dense et ronde, très bel équilibre avec une acidité superbe qui tend la bouche et lui apporte une finale aérienne. – 15

Domaine Pithon-Paillé – Quarts-de-Chaume – 2013 – Blanc
Encaustique, poire, fleurs blanches. Bel équilibre, du fond, de la puissance. Un peu poire et eau-de-vie en finale. – 15

 

Château de la Roulerie
Frère cadet de Thierry Germain, Philippe Germain reprend avec son épouse le Château Roulerie sur de très beaux terroirs d’Anjou blanc. Un vrai potentiel se cache dans ce domaine.

Château Roulerie (de la) Le P’tit Chenin – Anjou – 2018 – Blanc
Argile. 12% vol
Fruité, un peu fumé, des fleurs. Tension, gourmandise, un peu résiduel. De beaux amers en finale. Légèrement salin. – 14,5

Château Roulerie (de la) – Anjou blanc – 2018 – Blanc
Vendanges manuelles. Fermentation en fut. Elevage 6 mois en fut.
Nez légèrement agrumes, peaux blanches, belle expression de fleurs également. Rondeur de bouche, précision juteuse, de la tension avec une finale aérienne. Belle gestion de l’acidité. Salin et pierre à fusil. – 14,5

Château Roulerie (de la) Magnolia – Anjou blanc – 2018 – Blanc
Vieilles vignes. Terroir argilo-calcaire.
Poire, pêche, un peu mirabelle avec des notes de verveine. Bouche ronde, dense mais sans lourdeur, très belle salinité, un équilibre parfait. Belle complexité finale. Aérien. – 15,5

Château Roulerie (de la) Les Terrasses – Anjou blanc – 2018 – Blanc
Parcelle sur l’appellation Chaumes toujours travaillée en sec. Exposition sud-ouest.
Floral, verveine, même un peu miel de bruyère. Bouche charnue, juteuse, de la densité avec un sucre un peu important à ce stade. – 15?

Château Roulerie (de la) Le P’tit Cab – Anjou – 2018 – Rouge
Cabernet franc et 10% de gamay. Quelques cabernets en pressurage direct.
Nez frais, bouche gourmande, vin plaisir, agréable. Simplicité à tous les étages pour un beau vin de charcuteries. – 14,5

Château Roulerie (de la) Phi – Anjou – 2018 – Rouge
Schistes carbonifères. Cuves tronconiques.
Joli nez de fruits noirs, fumé, floral également. Bouche ronde, de beaux tanins dans la structure sans être lourds et en restant frais. Juteux en milieu de bouche. L’alcool sort un peu toutefois. – 14,5

Château Roulerie (de la) – Coteaux du Layon – 2018 – Blanc
11 % vol. 70 grammes de sucres résiduels.
Poire, un peu fleurs, légèrement verveine. Bouche ronde et moelleuse, gourmande également avec une belle acidité en finale. Abricot sec, coing. Pure gourmandise. – 14,5

Château Roulerie (de la) L’Orangeraie – Coteaux du Layon – 2018 – Blanc
Dernier millésime 2015. Vignes centenaires. 90 gr de sucres résiduels.
Fumé, un peu pierre à fusil, abricot. Très beau toucher de bouche avec une réelle tension, de la précision et un toucher de bouche magnifique et cristallin. Le sucre ne dérange pas et reste équilibré. – 16

Château Roulerie (de la) – Coteaux du Layon 1er Cru Chaume – 2017 – Blanc
11,5 % vol. 128 grammes de sucres résiduels.

Coing, un peu miel, légèrement cire avec un réel équilibre et des notes de fleurs blanches subtiles. Dense sans être lourd, vivacité de milieu de bouche, précision, abricots secs en fin de bouche. Superbe équilibre. Beau potentiel de garde. – 16,5