André Lurton, figure du bordelais

17/05/2019

C’était un visionnaire. Un visionnaire comme on en fait plus. L’âme paysanne bien sûr, mais surtout la fibre commerciale.

Publicité

"André Lurton est décédé au château Bonnet dans la chambre qui l'avait vu naitre il y a 94 ans", a déclaré Pascal Le Faucheur, qui dirige ce groupe actif dans dix propriétés bordelaises réparties sur plus de 600 hectares de vigne. Ce château Bonnet situé sur la commune de Grézillac en Gironde, dont il fut maire, et que son père avait acheté en 1897.
Grande figure de Bordeaux, il fut un infatigable ambassadeur des vins de la région autant qu’un précurseur dans de nombreux domaines. Ancien résistant, il fut Président du CIVB et, on peut le dire, l’instigateur de la création de l’appellation Pessac-Léognan. 
Il était propriétaire de Château La Louvière, Château Couhins Lurton, Château Cruzeau, Château de Rochemorin en Pessac-Léognan et bien sûr Château Bonnet en Entre-deux-Mers.