3 questions à Agathe Senoble.

Elle a rejoint la saga familiale à 26 ans. Son objectif ? La création de pâtisseries d’exception!

Gault&Millau : En misant sur la pâtisserie haut de gamme, vous réinventez la marque Senoble ? Agathe Senoble : Nous avons plutôt pensé à un redéploiement de la marque. Nous avons notre expertise, notre savoir-faire et tout notre ADN laitier. Nous opérons ici un véritable retour aux sources, avec un geste pâtissier, une équipe et des pâtisseries réinventes avec notre iconique île flottante.   Gault&Millau : Combien de pâtisseries allez-vous ouvrir en 2017? Agathe Senoble : En 2017 nous avons déjà ouvert à Paris notre première pâtisserie, nous avons deux glaceries qui ouvriront leurs portes fin mai, en même temps que notre présence sur le festival de la gastronomie Taste of Paris. Et selon les opportunités, nous pensons à une autre pâtisserie d'ici la fin de l'année et d'autres glaceries selon les opportunités également.   Gault&Millau : La pâtisserie de luxe est une vraie tendance, n’est-ce pas contradictoire avec la tendance healthy ? Agathe Senoble : Il ne s'agit pas des mêmes domaines de gourmandise. Notre expertise autour de l'ingrédient du lait et de ses dérivés est maintenant installé depuis presque 100 ans. La pâtisserie n'a jamais eu autant de succès aujourd'hui mais pour nous elle est bien plus qu'une tendance, elle vient redonner des lettres de noblesse à notre marque et ouvre un nouveau chapitre de notre histoire. Cependant pour être réellement pérenne, il faut pouvoir s'adapter aux nouveaux besoins de nos invités et à la façon de consommer. Nous ne nous interdisons donc pas d'ouvrir notre gamme a des laits végétaux pour régaler tous les gourmands !